Quel est le poids du Black Friday en France ? Et qui en profite vraiment ?

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
En à peine trois ans, le Black Friday est devenu l'un des moments de consommation les plus puissants de l'année, presque au niveau de Noël. Pendant une semaine, magasins physiques et sites de vente en ligne proposent des promotions de taille.

Difficile de passer à côté du Black Friday. On est tous inondé de mails promotionnels, alors qu'en France, c'est très récent. Il a été importé des Etats-Unis par Amazon en 2014. Une période de sur consommation qui irrite Elisabeth Borne. La ministre de la Transition écologique, invitée jeudi matin d'Europe 1, met en garde contre ce qu'elle appelle la frénésie de consommation. Elle alerte aussi contre la pollution que génère ce "Black Friday" pour livrer ensuite tous les colis. Mais concrètement, quel est le poids du Black Friday en France et qui en profite vraiment ?

Des promos intéressantes... et véridiques

C'est simple : on a jamais vu une opération promotionnelle prendre aussi vite une telle ampleur. C'est plus gros que les premiers jours de soldes. C'est compliqué d'avoir des chiffres fiables mais les professionnels parlent pour cette année de 6 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Amazon, qui pèse à lui tout seul 20% des achats sur internet, en profite à plein : c'est son plus gros jour de consommation de l'année. Idem à la redoute ou à la Fnac. Dans les gros hypermarchés, les ventes de non alimentaires ont été multipliées par trois l'an dernier.

Et cette année - sans gilets jaunes - les grands noms comme Carrefour s'attendent à faire mieux. Grosse affluence attendue aussi dans les centres commerciaux. Tous les acteurs français le disent : soit on laissait Amazon tout rafler soit on embrayait. Les promos sont intéressantes et véridiques. Selon un acteur français, ils négocient de gros deal avec leurs fournisseurs. Les embauches d'intérimaires débutent aussi plus tôt grâce au Black Friday. Ça permet de débuter les achats de Noel avant l'heure et donc aussi de lisser les livraisons une manière pour les professionnels de répondre au gouvernement qui dénonce l'impact écologique de ce Black Friday.

Europe 1
Par Emmanuel Duteil, édité par Benjamin Bonneau