Pourquoi les banques s'attendent à un nombre record de transactions par carte ce week-end

  • A
  • A
vitrine noël magasins 1:13
Le premier week-end de décembre est généralement l'un de ceux où les Français achètent le plus. © JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :
La concordance du premier week-end de décembre, traditionnellement riche en achats, avec le Black Friday, qui a été repoussé pour soutenir les petits commerces restés fermés jusqu'au 28 novembre, laisse entrevoir une très forte hausse des paiements par carte, aussi bien en ligne que dans les magasins.
DÉCRYPTAGE

C'est le genre de week-end dont rêvaient les commerçants depuis plusieurs semaines : des boutiques ouvertes samedi et dimanche, à trois semaines de Noël, juste après le Black Friday. Ces 48 prochaines heures promettent d'être animées dans les magasins. Le premier week-end de décembre est traditionnellement l'un des week-ends où l'on consomme le plus en France, mais cette année, ce phénomène pourrait être encore plus marqué.

"On va battre un nouveau record de transactions par carte bancaire", assure auprès d’Europe 1 un dirigeant de l’une des plus grandes banques françaises. Cette hausse s’explique à la fois par la pandémie de Covid-19 et le relèvement du plafond du paiement sans contact à 50 euros, ce qui pousse les Français à utiliser de plus en plus leur carte bancaire.

Vers un nombre record de livraisons

Et surtout, beaucoup de gens attendaient le Black Friday, et son lot de promotions souvent étendu jusqu'au lundi, pour faire leurs achats ce week-end. Il y a du monde dans nos magasins, ont assuré vendredi soir plusieurs grandes marques.

Le commerce électronique se frotte aussi les mains. Les Français, qui pour certains ont peur de la foule, se rabattent sur Internet. La croissance de ce secteur, qui représentait l'an dernier un achat sur dix, est en forte hausse, ce qui fait que le pic de livraison de colis devrait être, selon Chronopost, un des grands acteurs du secteur ce mardi. De quoi donner un peu d'air à des commerçants très pénalisés par le confinement.

Europe 1
Par Emmanuel Duteil, édité par Romain David