Plus de 8,5 millions de foyers reçoivent vendredi une avance sur leur crédit d'impôt

  • A
  • A
Impôts Crédit Taxe Taxes Impôt Finances 1:11
Le complément de cette avance sera normalement versé avant l'été. © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :
Les foyers qui bénéficient de réductions et d'un crédit d'impôt vont recevoir, vendredi, un acompte de 60% de la somme versée au titre de ces dispositifs, pour l'année 2020. Le montant moyen de cette avance, qui représente un coût de 5,5 milliards d'euros pour l'État, s'élève à 640 euros. 

Ceux qui emploient une baby-sitter, une femme de ménage ou encore une aide à domicile vont avoir une bonne surprise, vendredi. Dans la seule journée de ce 15 janvier, la Direction générale des finances va verser à tous les contribuables concernés une avance de 60% sur les crédits d'impôt de l'année 2020. Cette avance sera visible sur leur compte en banque sous l'appellation "avance crédit d'impôt". Cette mesure est destinée à plus de 8,5 millions de foyers fiscaux, avec un site qui permet de vérifier si l'on est concerné ou non par cette avance. 

L'année dernière, pas moins de 9 millions de foyers fiscaux étaient concernés par ce dispositif, mis en place depuis le déploiement du prélèvement à la source. Cette année, le montant moyen de la somme remboursée est de 640 euros, mais tout dépend des dépenses du foyer. Si un particulier dépense par exemple 2.000 euros par an pour l'emploi d'une femme de ménage, le crédit d'impôt prévoit de rembourser la moitié, donc 1.000 euros. Le particulier recevra vendredi 60% de cette somme, c'est-à-dire 600 euros.

Mieux lutter contre le travail au noir

Le complément est versé en général un peu avant l'été. Il est ajusté en fonction des sommes indiquées dans la déclaration de revenus, qui doit être remplie au mois d'avril. Pour ceux qui refusent de donner leurs coordonnées bancaire à l'administration fiscale, un chèque est envoyé à domicile. Il devrait arriver d'ici à la fin du mois.

Cette avance coûte au total 5,5 milliards d'euros à l'État. Il permet cependant de faciliter les déclarations d'emploi à domicile, afin de lutter plus efficacement contre le travail au noir.