PDG Pataterie Sébastien De Laporte @Europe 1 7:14
  • Copié
Gauthier Delomez , modifié à
Début septembre, un touriste américain a fait le buzz sur Twitter en s'extasiant devant les plats de la chaîne de restauration française La Pataterie. Sur Europe 1, le PDG du groupe, Sébastien de Laporte, revient sur ce coup de projecteur inattendu qui a fait bondir la fréquentation de ses restaurants.
INTERVIEW

Cela fait partie de la magie des réseaux sociaux. Début septembre, Steve Olson, un touriste américain de passage en France avec sa petite amie Mélissa, découvre La Pataterie, une chaîne de restauration française surtout implantée dans les villes moyennes. Ce consommateur, ravi de ses plats, partage son expérience sur Twitter en rédigeant huit postes. Le premier est retweeté plus de 26.000 fois, ce qui braque les projecteurs sur un groupe français habituellement discret. Dans l'émission La France bouge, son PDG Sébastien de Laporte, évoque un mois plus tard sur Europe 1 sa "surprise" devant ce buzz et salue "un immense cadeau" pour ses collaborateurs.

"Il ne savait pas où aller, et il tombe sur La Pataterie"

Tout commence le 6 septembre, lorsque Steve Olson et sa copine Mélissa partagent leur expérience gustative sur Twitter. En quelques heures, le post est retweeté des centaines de fois. "Il était à Arles. Il découvrait la France et notamment la Côte d'Azur. Il ne savait pas où aller, il regarde sur Google et tombe sur La Pataterie. Là, il a une expérience absolument incroyable", raconte Sébastien de Laporte, désormais en contact avec ce touriste américain. "Tous les médias s'en sont emparés et pour nous, ça été un immense cadeau et c'est arrivé au bon moment", ajoute-t-il.

D'habitude, la période de la rentrée est plutôt calme pour la chaîne de restauration. "Il ne se passe pas grand chose. La rentrée des classes est passée, les Français n'ont pas beaucoup d'argent et là, ils se sont dit 'Mais La Pataterie, on passe devant tous les jours'", poursuit le PDG qui possède près de 80 restaurants. Le buzz a fait découvrir la chaîne à des milliers de Français. "On a vu une forte hausse de la fréquentation, et en plus, il a commencé à faire froid. La Pataterie, ce sont des patates, donc des plats réconfortants qui vont très bien quand il fait un peu plus frais", souligne-t-il.

"On se dit que c'est amusant, et puis ça s'est emballé"

Sébastien de Laporte se rappelle très bien le moment où il a eu écho de ce buzz. "On a tous été surpris", avoue-t-il. "Moi, c'est tout simplement un copain qui m'a envoyé un message avec l'article du Huffington Post en se demandant ce que c'était", poursuit le PDG. "On se dit que c'est amusant, et puis ça s'est emballé. Ça s'est tellement emballé sur Twitter que nous avons perdu notre mot de passe. On s'est retrouvés comme des idiots", sourit Sébastien de Laporte.

Pour lui, cet emballement médiatique est un "vrai cadeau pour (ses) 800 collaborateurs". Le PDG salue ce buzz alors que la restauration traverse une crise en raison des mesures prises pour lutter contre le Covid-19. "Le secteur a été doublement impacté, par les mois de crise sanitaire et parce que c'est un métier difficile. On a des problèmes de recrutement", concède-t-il. "On ne pense pas souvent aux collaborateurs, et là, tous les médias s'y sont intéressés. Nous sommes en plus basés dans les petites villes, ce n'est pas vraiment là où les grands médias nationaux viennent. "Pour rendre hommage au couple américain, l'enseigne a créé un plat spécial, "Pom'au four Américaine".

Cet épisode est intervenu quelques semaines après la réouverture des restaurants. Sébastien de Laporte souligne une croissance de 20% début juillet, avant une division par deux de la fréquentation lors de l'entrée en vigueur du pass sanitaire, le 9 août. "On a retrouvé notre niveau de 2019", apprécie le PDG en ce début de mois d'octobre, après "un mois de trou d'air" entre août et septembre.