Les opticiens des centres commerciaux veulent rouvrir et dénoncent "une erreur grave"

  • A
  • A
Les opticiens demandent à pouvoir rouvrir dans les centres commerciaux. 1:24
Les opticiens demandent à pouvoir rouvrir dans les centres commerciaux. © DENIS CHARLET / AFP
Partagez sur :
Les centres commerciaux qui font plus de 20.000 mètres carrés sont aujourd'hui fermés en raison des mesures sanitaires, mais en leur sein se trouvent de nombreux opticiens (un tiers de la profession), "seule profession de santé" qui n'a pas le droit d'ouvrir boutique. Le président du Rassemblement des opticiens de France dénonce dimanche cette situation sur Europe 1.

Depuis le 1er février, les centres commerciaux de plus de 20.000 m2 sont fermés en France et bon nombre de commerçants appellent à revenir sur cette décision. Mais une profession en particulier lance un véritable appel à l'aide : les opticiens, qui pour un 1/3 d'entre eux se trouvent dans des grands centres commerciaux, demandent à rouvrir au nom de la santé visuelle des Français. André Balbi, président du Rassemblement des opticiens de France, dénonce une situation ubuesque, dimanche, au micro d'Europe 1.

"Seule profession de santé à être fermée"

"Depuis le début de la crise, la santé visuelle a toujours été considérée comme indispensable par le gouvernement. En mars 2020, on nous a demandé d'ouvrir sans bénéficier de matériel de protection et de distribution des stocks d'Etat. On s'est débrouillés tous seuls. Aujourd'hui, nous sommes la seule profession de santé à être fermée", déplore André Balbi.

Or, souligne cet opticien, "chaque jour qui passe, on va un peu plus loin dans un scénario catastrophique pour les Français. Sur l'année 2020, il y a eu à peu près deux millions et demi de consultations en moins chez les ophtalmologistes à cause des différents confinements. On est dans une situation tendue où il y a du retard. Fermer les magasins d'optique au moment où on a besoin de rattraper ce retard n'a pour nous pas de sens. On considère que c'est une erreur grave", soutient le président du Rassemblement des opticiens de France. 

Selon l'institut GfK, le chiffres d'affaires du secteur de l'optique a baissé de 10,7% en 2020 par rapport à 2019, et 1,3 million de paires en moins ont été vendues.

Europe 1
Par Elise Denjean, édité par Séverine Mermilliod