Les annonces de Macron : "cosmétiques", pour la CGT, insuffisantes pour la CFDT

  • A
  • A
Les annonces faites par le chef de l'Etat jeudi ont été jugées insuffisantes par les deux principaux syndicats français.
Les annonces faites par le chef de l'Etat jeudi ont été jugées insuffisantes par les deux principaux syndicats français. © ludovic MARIN / AFP
Partagez sur :
Les deux syndicats déplorent notamment, suite aux annonces du président de la République pour sortir de la crise déclenchée par les "gilets jaunes", l'absence de mesure visant les plus gros patrimoines.

Les annonces faites jeudi par le président de la République sont avant tout "cosmétiques" et "pas à la hauteur des exigences" des mouvements sociaux des derniers mois, selon la CGT, tandis que la CFDT y voit des mesures positives, mais pointe des insuffisances, notamment sur l'écologie.

Un appel à la mobilisation les 1er et 9 mai

"Les annonces du président de la République confirment la mise en place de mesures qui ne sont pas à la hauteur des exigences portées par les différents mouvements sociaux qui secouent le pays ces derniers mois", écrit la CGT dans un communiqué. La centrale de Montreuil dénonce "un gouffre immense entre les conclusions" tirées du grand débat par le président de la République "et les attentes, les aspirations, les revendications des Français et des travailleurs", et "un mépris pour leurs galères quotidiennes".

La CGT déplore que le président "exonère une nouvelle fois le patronat, les plus fortunés et ne met aucunement à contribution le capital pour répondre aux fractures sociales et territoriales". "Plusieurs annonces cosmétiques ou symboliques ne changeront en rien la vie de nos concitoyens sur le long terme, d'autres sont loin de rattraper la perte de pouvoir d'achat subie depuis des décennies par une grande partie de la population", estime la CGT, qui appelle "à la mobilisation, le plus largement possible, dans les entreprises, les établissements, dans les localités, le 1er-Mai puis le 9 mai".

"L'urgence écologique" laissée de côté pour la CFDT

Quant à la CFDT, elle note que "le président a infléchi son discours sur plusieurs points et montré une volonté de prendre en compte les réalités vécues". Parmi les mesures qu'elle salue, la fin de niches fiscales bénéficiant aux entreprises ou encore la réindexation progressive des pensions sur l'inflation et la garantie par l'Etat des pensions alimentaires pour les mères isolées.

"Mais il manque des annonces fortes et engageantes face à l'urgence écologique", regrette la CFDT, qui souligne également "qu'aucune mesure ne concerne les hauts revenus et les plus gros patrimoines". Quant à "travailler plus, ce serait déjà travailler tous et cela nécessite un véritable accompagnement vers l'emploi".