La Maif rend 100 millions d’euros à ses assurés : "Il y a une baisse considérable des accidents de la route"

  • A
  • A
La baisse de la circulation automobile et des accidents de la route permet aux assureurs de réaliser d'importantes économies. 1:19
La baisse de la circulation automobile et des accidents de la route permet aux assureurs de réaliser d'importantes économies. © MEHDI FEDOUACH / AFP
Partagez sur :
La Maif a décidé de rendre 100 millions d’euros à assurés en raison de la baisse des accidents de la route depuis le début du confinement. "Compte tenu de l’ampleur de la crise, il appartient à chacun d’être responsable et solidaire", a expliqué Pascal Demurger, le directeur général de l’assureur, jeudi sur Europe 1.
INTERVIEW

Avec la crise du coronavirus, les assureurs réalisent d’importantes économies. La première entreprise à tirer les leçons de cette situation est la Maif, qui a annoncé jeudi rendre 100 millions d’euros à ses assurés.

"Dans cette période de confinement, il y a une baisse considérable de la circulation automobile et donc des accidents de la route. Sur une période hypothétique de huit semaines de confinement, nous avons calculé que nous réaliserons une économie de 100 millions d’euros. Nous avons décidé de ne pas conserver cette somme mais de la restituer à nos sociétaires", a expliqué Pascal Demurger, le directeur général de la Maif, jeudi sur Europe 1.

Soit un remboursement, soit un don pour la lutte contre le coronavirus

"Nous leur proposons soit de bénéficier d’un remboursement de la part de la Maif, soit d’effectuer un don au bénéfice des personnels soignants, de la recherche médicale et des plus fragiles, sur un site internet que nous leur mettons à disposition. Compte tenu de l’ampleur de la crise il appartient à chacun d’être responsable et solidaire", a détaillé Pascal Demurger.

Fin mars, la Fédération de l'Assurance avait annoncé que les compagnies françaises contribueraient "à hauteur de 200 millions d'euros" au fonds national de solidarité en faveur des très petites entreprises (TPE) et indépendants.

Des députés réclament plus d’efforts des assureurs

Depuis le début du confinement en France, les assureurs sont accusés par certains élus de ne pas aider suffisamment les entreprises et les travailleurs indépendants frappés par la crise économique déclenchée par la pandémie de Covid-19.

Les députés socialistes ont proposé jeudi d'instituer une contribution exceptionnelle des assureurs de 500 millions d'euros au soutien des entreprises fragilisées, incluant les 200 millions annoncés. Les assureurs fournissent "un effort considérable" de soutien à l'économie de l'ordre de 3 milliards d'euros, s’est défendu Jean-Laurent Granier, vice-président de la Fédération française de l'assurance.