Le gouvernement s'apprête à annoncer des aides pour aider les Français à payer leur essence 1:15
  • Copié
Aurélien Fleurot
Tout comme l'électricité ou le gaz, l'essence coûte de plus en plus cher aux Français. Afin de limiter les effets de cette hausse des prix sur le pouvoir d'achat des ménages, le gouvernement s'apprête à annoncer plusieurs mesures d'aide. Un chèque carburant serait notamment à l'étude.
DÉCRYPTAGE

1,53 euros le litre de diesel, 1,63 pour le sans plomb : jusqu'où iront les prix à la pompe des carburants ? Pour éviter une recrudescence du mouvement des gilets jaunes qui a pris naissance suite à la hausse des prix de l'essence, le gouvernement a indiqué réfléchir à des mesures pour aider les Français. Le gouvernement a déjà pris des mesures pour aider les ménages à régler leurs factures de gaz et d'électricité. Mais quelles vont être les mesures annoncées par l'exécutif dans les prochains jours ? 

 

Un chèque carburant

La piste privilégiée reste celle d'un chèque carburant, à l'image du chèque énergie, avec une aide de 100 euros pour les ménages les plus modestes. La mise en place de ce chèque est en revanche plus complexe puisque l'idée de l'exécutif est d'aider ceux qui n'ont pas d'autre choix que de prendre leur voiture pour aller travailler ou pour se déplacer. Et donc de cibler précisément les ménages concernés. Voilà pourquoi l'option de faire baisser les taxes ne semble pas tenir la corde. Ce serait plus simple à mettre en place, mais cela reviendrait à aider un peu tout le monde, sans distinction de revenus.

L'autre option, celle d'une taxe flottante pour répondre à une hausse conjoncturelle des prix, ne semble pas non plus être la piste prioritaire du gouvernement. Et l'appel aux distributeurs à faire un geste, selon les mots de Barbara Pompili, la ministre de la Transition énergétique, a été fraîchement accueillie par les professionnels. Réduire les marges ne permettrait de faire baisser le plan que d'un ou deux centimes d'euro par litre.