French Days : nos conseils pour profiter du "Black Friday" français

, modifié à
  • A
  • A
Pour la deuxième édition, il sera possible de faire des affaires en boutique et pas seulement en ligne.
Pour la deuxième édition, il sera possible de faire des affaires en boutique et pas seulement en ligne. © JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
Partagez sur :
La deuxième édition des French Days se déroule sur plus de 70 sites Internet du 28 septembre au 1er octobre. L’occasion de dénicher quelques bonnes affaires.
MODE D'EMPLOI

Les French Days accélèrent. La deuxième édition de cette opération commerciale made in France visant à contrer le Black Friday anglo-saxon, devenu incontournable chez nous aussi, démarre vendredi matin à 7h, jusqu’à lundi minuit. Quatre jours de promotions alléchantes sur les plus grands sites de e-commerce français et, c’est une nouveauté, dans quelques boutiques en dur. Objectif : faire mieux que les 43 millions de visites en ligne cumulées lors de la première édition, en avril, et attirer les acheteurs en quête de bonnes affaires après une rentrée habituellement onéreuse.

Vendredi, de 13h à 14h La France bouge s’intéresse aux French Days. Raphaëlle Duchemin et Élisabeth Assayag, épaulées par la coach du jour Delphine Plisson, fondatrice de la Maison Plisson, recevront Nathalie Mesny, présidente de Rueducommerce, Karine Epelde Marilliet, directrice commerciale de Fidme, Fred Roumat, cofondateur de Wanteeed  et Sébastien Thiberge, co-fondateur et directeur général de Swaven – Shoptimise. L’émission est disponible en replay ici.

C’est où ?

Au printemps, pour la première édition, six enseignes s’étaient alliées pour donner vie aux French Days : Boulanger, Cdiscount, Fnac Darty, Rueducommerce, la Redoute et Showroomprivé. L’opération s’était déroulée uniquement en ligne. Cette fois, les French Days passent à la vitesse supérieure puisque plus de 70 marques s’associent aux six "fondateurs". Nouveauté de la deuxième édition : en plus des sites de e-commerce, des boutiques font partie de l’opération.

Il est donc possible de dénicher des bonnes affaires chez Conforama, Kiabi, Monoprix, Générale d’optique, Kusmi Tea, Carrefour Voyages et Spectacles, Cache Cache, Sarenza, Top Office, Grand Optical, Bonobo, La Boutique des Chefs, Pixmania, Saveur Bière…

Ça vaut le coup ?

Côté prix, les promotions sont la plupart du temps de l’ordre de -50% mais peuvent atteindre -70% sur certains sites. Des réductions sensiblement identiques à celles proposées lors des soldes classiques ou des promotions flash dans ces mêmes magasins. Parmi les bonnes affaires repérées par Le Parisien, un casque Marshall Bluetooth à 99,90 euros (-50%) à la Fnac, un lave-linge Daewoo à 199,99 euros (-50%) sur Rueducommerce, des baskets Puma Hearts Patent à 49,90 euros (-45%) sur La Redoute… Mais toutes les réductions ne sont pas aussi intéressantes, certains rabais ne dépassant pas les 10 ou 15%.

Quant à savoir si le timing est idéal, tout dépend de vos besoins et de l’état de votre porte-monnaie, en cette période de rentrée. Si vous êtes un peu juste financièrement, les French Days sont une bonne opportunité pour quelques achats nécessaires, par exemple de quoi réchauffer votre garde-robe, alors que l’automne se profile pour de bon. L’opération permet aussi d’anticiper quelques cadeaux de fin d’année et d’éviter l’embouteillage de dépenses. En revanche, si vous n’avez pas de besoins particuliers, vous pouvez attendre le Black Friday et le Cyber Monday, qui se déroulent les 23 et 26 novembre et proposeront des promotions équivalentes.