"Ça nous a permis d'éponger un peu nos dépenses récentes" : trois millions de Français doivent recevoir le solde de leurs crédits d'impôt

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Les Finances publiques versent actuellement le solde des réductions et crédits d'impôt dont les contribuables concernés ont bénéficié au titre de l'année 2018.

Vous l'avez peut-être déjà constaté sur votre relevé bancaire. Près de 3 millions de contribuables s'apprêtent à recevoir, ou ont déjà reçu ces derniers jours, un virement de la Direction générale des Finances publiques. Il s'agit en fait du solde des réductions et des crédits d'impôt dont ces personnes ont bénéficié au titre de l'année 2018. 

La première partie avait été versée au début de l'année. Cet argent était un acompte égal à 60% du montant total des réductions et crédits d'impôt dont les contribuables concernés avaient bénéficié l'année précédente. En ce moment, les finances publiques distribuent donc le solde, en s'appuyant sur les déclarations de mai dernier, et les dépenses renseignées pour garder vos enfants, pour vos travaux de ménages, ou encore les dons que vous avez pu faire.

Plusieurs cas de figure sont possibles : si vos dépenses en 2018 sont restées les mêmes qu'en 2017, vous toucherez les 40% restants. En revanche, si vos dépenses ont augmenté, vous toucherez plus. Enfin, si au contraire, vous avez réduit vos dépenses, n'ayant par exemple plus recours à une garde pour votre enfant qui va désormais à l'école, le fisc vous reversera moins de 40%.

"Ça nous a permis d'éponger un peu nos dépenses récentes"

Jeune père de famille, Thibaut a touché 1.300 euros de la part desfFinances publiques. "Ça correspondait à notre crédit d’impôt dû à des emplois à domicile", explique-t-il au micro d'Europe 1. "On a eu recours à une femme de ménage tout au long de l'année 2018". Puis, ajoute-t-il, "à partir de septembre, on a commencé à recourir à une assistante maternelle pour notre fille, ça a tout de suite fait monter les chiffres".

Pour Thibaut, qui vient de déménager, ce virement des impôts est une aubaine. "Ça nous a permis d'éponger un peu nos dépenses récentes", témoigne-t-il. "Au lieu de baisser énormément l'impôt que l'on verse à la fin de l'année, c'est de l'argent qui nous est redonné, c'est presque plus agréable".

Il est cependant possible que vous ne touchiez rien de la part de la Direction générale des Finances publiques, voire que, comme 2 millions de foyers cette année, vous deviez rembourser une partie ou la totalité de l'acompte perçu en janvier. Un remboursement qui doit être effectué avant le 15 septembre. 

 

Europe 1
Par Olivier Samain avec Sofiane Aklouf, édité par Antoine Terrel