Facture d'énergie : les pièges à éviter au moment de changer de fournisseur

  • A
  • A
Les prix de l'électricité ont flambé depuis le début de l'été.
Les prix de l'électricité ont flambé depuis le début de l'été. © SEBASTIEN BOZON / AFP
Partagez sur :
Si la période est propice au changement de fournisseur d'énergie, toutes les offres alternatives ne se valent pas. Mieux vaut avoir en tête quelques pièges à éviter.
ON DÉCRYPTE

La rentrée, c’est le bon moment pour changer de fournisseurs d’énergie : avec la flambée des prix depuis le début de l’été (près de 9% d'augmentation du tarif réglementé de l'électricité) et l’automne qui arrive (période à laquelle on rallume le chauffage), le moment est propice pour regarder ce que fait la concurrence. Changer d'opérateur permet d'économiser jusqu'à 200 euros sur un an.

Afin de changer de fournisseurs d'électricité ou de gaz, il faut d'abord trouver la meilleure offre. Pour cela, il existe un comparateur sur le site du médiateur de l'énergie, avec plus de 30 fournisseurs d'électricité sur le marché. Il est nécessaire d'opter pour une offre avec un prix fixe. Cela permet d'éviter les mauvaises surprises des offres indexées sur le tarifs réglementé qui n'ont fait qu'augmenter ces dernières années. 

Une réduction… sur un tiers de la facture

Se méfier des offres trop alléchantes est également une bonne attitude. "Quand vous avez des offres à -10%, -12%, il ne faut pas que les consommateurs croient que ce pourcentage de réduction porte sur la facture", prévient Cédric Musso, spécialiste des questions d'énergie à l'UFC Que Choisir. Une facture d'énergie, c'est un tiers de consommation, un tiers d'abonnement et un tiers de taxe. Le pourcentage de réduction ne porte que sur un tiers de la facture."

Il faut enfin noter que changer de fournisseur est gratuit et peut se faire à n'importe quel moment. Il n'y a pas besoin d'attendre la date anniversaire du contrat et c'est au nouveau fournisseur de s'occuper de toutes les démarches.

Europe 1
Par Maud Descamps