Face au succès du dispositif Ma Prime Rénov, les organismes agréés peinent à suivre

, modifié à
  • A
  • A
Le dispositif Ma Prime Rénov a été élargi en 2021. 1:33
Le dispositif Ma Prime Rénov a été élargi en 2021. © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :
Pour pouvoir bénéficier des aides mises en place par l'Etat pour financer un chantier de rénovation thermique, les propriétaires doivent faire appel à des ouvriers labélisés RGE. Or, les organismes chargés de délivrer ce label font face à une hausse inédite des demandes d'habilitation de la part des artisans du bâtiment.

C'est un énorme succès pour le dispositif Ma Prime Rénov, dont la nouvelle version a été lancée en ce début d’année. Cette aide à la rénovation énergétique est désormais accessible à tous les propriétaires, qu'ils soient bailleurs ou occupants, et sans condition de revenus. Un succès tel qu’en coulisses, le dispositif peine à suivre la demande.

Voyant le succès de Ma Prime Rénov, les artisans du bâtiment sont nombreux, en ce moment, à demander leur label RGE ("reconnu garant de l'environnement), indispensable pour que leurs clients puissent bénéficier des aides de l’Etat. Ainsi, chez Qualit’EnR, l’un des sept organismes agréés pour délivrer ce label, il faut attendre un mois pour obtenir son précieux sésame, contre une semaine en temps normal. Le nombre de dossiers déposés a augmenté de plus de 35% en un an. 

"Les gens se précipitent au dernier moment"

"C’est toujours pareil. Le label existe depuis longtemps mais les gens se précipitent au dernier moment. C’est souvent lorsqu’ils sont confrontés à un chantier pour lequel les clients demandent s’ils sont bien qualifiés RGE, afin de pouvoir bénéficier des aides, qu'ils déposent un dossier", rapporte à Europe 1 André Joffre est le président de Qualit’EnR. "Donc c’est une vague qu’il faut absorber, mais ensuite on pourra revenir à des niveaux beaucoup plus rapides", veut-il rassurer.

Et pour absorber la vague, André Joffre a déjà recruté quatorze nouveaux salariés l’an dernier, et cherche toujours dix instructeurs supplémentaires. Pour les artisans pressés, il rappelle qu’ils ont le droit à trois chantiers par an, éligibles à Ma Prime Rénov sans label RGE si, et seulement si, le chantier fait l’objet de contrôles et que l’artisan s’engage à demander sa qualification.

Europe 1
Par Elise Denjean, édité par Romain David