Environ 190.000 primes demandées pour la rénovation énergétique en 2020, "c'est considérable", annonce Wargon

, modifié à
  • A
  • A
Emmanuelle Wargon, la ministre déléguée au Logement, était l'invitée politique d'Europe Matin samedi. 1:39
Emmanuelle Wargon, la ministre déléguée au Logement, était l'invitée politique d'Europe Matin samedi. © Europe 1
Partagez sur :
Invitée samedi d'Europe Matin, Emmanuelle Wargon, la ministre déléguée au Logement, a indiqué que la crise sanitaire et économique n'avait pas mis un frein au processus de rénovation énergétique des logements. Environ 190.000 demandes ont été adressées en 2020 pour bénéficier du dispositif MaPrimeRénov'.
INTERVIEW

Contre toute attente, la crise sanitaire et économique n'a pas découragé les propriétaires à lancer la rénovation énergétique de leur logement. "Contrairement aux idées reçues, la rénovation énergétique marche très bien en ce moment", a relevé samedi, au micro d'Europe Matin, Emmanuelle Wargon, la ministre déléguée au Logement. "Nous avons lancé une nouvelle prime, MaPrimeRénov' au 1er janvier 2020. Nous allons finir l'année autour de 190.000 primes demandées cette année, c'est considérable sachant que nous avons eu cette année le Covid et le confinement. On est vraiment au-dessus de ce que l'on espérait", a-t-elle salué.

"La barème de MaPrimeRénov' s'améliore en 2021. Elle sera désormais ouverte à tous les Français, les propriétaires (de logements en location) et les propriétaires occupants", rappelle la ministre. "Nous espérons encore plus d'aides l'année prochaine."

"Nous sommes dans un moment où les gens qui sont chez eux, comme tout le monde, se disent que c'est l'occasion d'améliorer leur appartement ou leur maison", constate-t-elle.

Une politique gagnante à tous les niveaux

"Sur la rénovation, l'écologie est gagnante pour tout le monde", poursuit encore cette responsable gouvernementale. "C'est bon pour la planète, c'est bon pour le bâtiment et les artisans puisque ce sont des acteurs économiques de proximité, ça n'est pas délocalisable, c'est bon pour les économies après puisque vous baissez votre facture de chauffage et c'est bon pour le confort. Il n'y a aucune opposition entre économie et écologie sur cette politique-là'" assure Emmanuelle Wargon.