Des solutions pour faciliter la recherche d'emploi

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

La recherche d'emploi peut vite s'avérer décourageante. Pour que cela ne soit pas le cas, il existe des solutions pour faciliter la vie, aussi bien des candidats que des recruteurs.

LA FRANCE BOUGE

La recherche d'emploi est un travail à plein temps. D'après une enquête menée en 2017 par StepStone, un site dédié au recrutement, il faut envoyer en moyenne 40 CV pour décrocher un emploi. Dans ces conditions, certains candidats peuvent facilement céder au découragement. Cette raison n'explique pas à elle seule les 3,46 millions de personnes se déclarant sans emploi et sans la moindre activité en France, mais elle peut en être en partie la cause. Aujourd'hui, il existe toutefois des solutions pour rendre cette recherche d'emploi moins rébarbative et chronophage.

EasyRecrue dématérialise le processus d'embauche

EasyRecrue a pour "ambition d'aider les candidats et les recruteurs à se trouver" plus facilement, explique son fondateur, Mickaël Cabrol, au micro d'Elisabeth Assayag sur Europe 1. Dans sa volonté de "faciliter le processus de recrutement sur toute sa longueur", EasyRecrue a développé un assistant virtuel qui va échanger avec le candidat "avant qu'il postule". En fonction des réponses qu'il aura reçues, le robot va isoler les trois ou quatre annonces qui correspondent le mieux au profil du demandeur d'emploi.

Il s'agit d'un "premier filtre" afin "d'éviter au candidat de postuler à des offres qui ne lui correspondent pas et éviter au recruteur des CV qui ne correspondent pas aux annonces". La deuxième étape, c'est "un processus d'entretien vidéo" : "Le recruteur va paramétrer quelques questions que le candidat va découvrir pour y répondre en vidéo, de chez lui." Cela permet ainsi aux deux interlocuteurs d'échanger en vidéo et en différé, avant que le recrutement ne se poursuive de façon plus classique.

 

>> De 13h à 14h, La France bouge avec Raphaëlle Duchemin sur Europe 1. Retrouvez le replay de l’émission ici

MeetnMake, le "Meetic de l'emploi"

En recrutement comme en amour, tout est affaire d'affinité. C'est le constat qu'a fait Hanane Bey, co-fondatrice de MeetnMake. Après avoir été embauchée à un poste intéressant, elle s'est rendue compte que l'environnement de travail dans l'entreprise qui l'avait recrutée ne lui correspondait pas et a décidé de démissionner. "Est-ce que j'aurais pu le savoir avant l'entretien de recrutement ?", s'est-elle alors interrogée. Et selon elle, "la réponse est oui".

Pour éviter que d'autres se retrouvent dans une situation similaire, qui peut conduire à une dépression ou un burn-out, elle a donc créé MeetnMake, qui est un "algorithme de 'matching'" : "On va prendre, d'un côté, la culture réellement proposée par une entreprise et de l'autre, l'environnement de travail idéal des candidats." Ainsi, plusieurs questions sont posées aux utilisateurs. Par exemple, "la question éthique ou environnementale est-elle importante pour vous ?". L'objectif recherché est de se faire rencontrer les recruteurs et candidats en fonction de leur compatibilité.

Golden Bees, des offres d'emploi sous forme de publicités ciblées

Et si les publicités sur Internet étaient remplacées par des offres d'emploi ? C'est l'idée de Golden Bees, qui s'appuie sur notre paysage publicitaire afin de dynamiser le marché de l'emploi. Les recruteurs peuvent ainsi "diffuser des offres d'emploi de manière extrêmement ciblée", décrit Fariha Shah, co-fondatrice de Golden Bees. Du côté des candidats, les publicités traditionnelles sont ainsi remplacées par des offres d'emploi "qui leur correspondent à 100%".

Au préalable, le candidat aura rempli son profil professionnel sur le site www.wan2bee.com. Une fois cela fait, "il peut continuer sa navigation de manière classique sur Internet" et verra, à la place des publicités, des offres d'emploi correspondant aux informations qu'il aura fournies.