Crise : trois initiatives pour aider les jeunes à trouver du travail

, modifié à
  • A
  • A
Emploi Emplois jeunes télétravail TT bureau 4:02
Le taux de chômage des jeunes est revenu à son niveau de 2016. (Photo d'illustration.) © Pixabay
Partagez sur :
Avec le coronavirus et la crise économique, l'emploi des jeunes se retrouve sinistré en ce début d'année 2021. Mercredi, les invités de "La France bouge", sur Europe 1, ont présenté plusieurs initiatives pour permettre aux plus jeunes de trouver du travail malgré un contexte très difficile.

"C'est très difficile de manière générale pour l'emploi et c'est sans doute particulièrement difficile pour les jeunes. En matière d'emploi, l'année 2020 a été une année terrible." Les mots sont d'Alexandre Viros, président France d'Adecco, et décrivent une situation fortement dégradée par la crise du coronavirus. Si les jeunes de moins de 30 ans pâtissent d'une conjoncture particulièrement délicate en ce début d'année 2021, il existe pourtant des dispositifs directs ou indirects qui permettent à des milliers d'entre eux de retrouver du travail, comme le détaillent les différents invités de La France bouge sur Europe 1, mercredi.

Les 15.000 "CDI apprenants" d'Adecco

C'est un dispositif annoncé mi-octobre sur Europe 1 : Adecco France veut recruter 15.000 CDI apprenants d'ici à la fin de l'année 2021. Trois mois après le lancement officiel, pas moins de 3.000 CDI ont trouvé preneurs, explique Alexandre Viros, président France d'Adecco. "Un tiers d'entre eux ont moins de 26 ans." Il reste donc 12.000 emplois à pourvoir d'ici à décembre.

La particularité du "CDI apprenant" proposé par Adecco est qu'il permet au salarié d'être formé à des métiers qu'il n'a pas exercés par le passé, pour répondre à une demande d'entreprises dans ces domaines-là. Par exemple, un technicien du secteur aéronautique près de Toulouse pourra être formé au métier de technicien fibre optique et retrouver des missions pour lesquelles Adecco est un intermédiaire.

La plateforme "Un jeune, une solution"

L'automne dernier a vu naître une autre initiative, spécifiquement destinée aux plus jeunes. Lancée le 19 novembre, la plateforme "1 jeune, 1 solution" regroupe les offres d'emploi, de formation et de volontariat près de chez soi. "Aujourd'hui, il n'y a plus de 65.000 offres d'emploi qui sont présents sur la plateforme", assure Benjamin Ducousso, cofondateur de Wizbii, créateur et opérateur de la plateforme.

" À peu près 600.000 jeunes sont déjà passés par la plateforme 1 jeune, 1 solution "

Les autres chiffres montrent que deux mois après son lancement, la plateforme est très consultée : "À peu près 600.000 jeunes sont déjà passés par la plateforme, plus de 100.000 jeunes ont été redirigés vers un emploi, 60.000 jeunes ont été dirigés vers une formation et 30.000 jeunes ont été redirigés vers un service civique", égrène l'entrepreneur.

Veolia propose 1.000 emplois en CDI

Comme Veolia l'annonçait en novembre, le géant du traitement de l'eau et des déchets veut recruter 1.000 nouveaux CDI, "plus les alternants, partout sur le territoire et tout type de formation", abonde Estelle Brachlianoff, directrice générale adjointe de Veolia, chargée des opérations.

La dirigeante insiste sur la multiplicité des profils que le groupe veut recruter, à savoir "des BTS, des CAP, des diplômés de licence professionnelle ou même rien". L'entreprise propose "des contrats d'alternance et d'apprentissage, dans lesquels on fait des formations diplômantes. Ça veut dire qu'à l'issue d'un contrat d'apprentissage chez Veolia, on vous offre un CDI. Mais par ailleurs, vous avez le diplôme qui vous permet aussi de continuer à évoluer dans votre formation."

Élèves solidaires, une plateforme d'entraide pour les jeunes

Avant le marché de l'emploi, il y a les enseignements secondaire et supérieur. Pour permettre aux élèves et aux étudiants de trouver des réponses dans divers domaines de leur cursus, Jules Simiand-Brocherie, 18 ans, a fondé Élèves Solidaires, une plateforme d'entraide à destination des jeunes de la troisième aux études supérieures.

"C'est une plateforme qui est articulée autour de trois principales rubriques : la rubrique Documents, qui regroupe des devoirs et des fiches postées par les élèves eux-mêmes ; la rubrique Forum, dans laquelle les élèves peuvent discuter sur tous les sujets possibles, comme l'orientation et l'aide aux devoirs ; la rubrique Chat, qui est une messagerie instantanée qui permet aux élèves de parler en privé entre eux", détaille le jeune entrepreneur. "Le processus d'entraide fonctionne très bien, car 15.000 élèves ont déjà rejoint l'aventure et la croissance est exponentielle."