Comment We Act for Good veut devenir le "guichet unique" des applications éco-responsables

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Cartes, défis, conseils… La fondation WWF a lancé lundi son application We Act for Good, qui vise à encourager un comportement éco-responsable. Elle s'appuie en partie sur les autres applications de ce domaine. 
LA FRANCE BOUGE

"Des actions simples qui pourront changer votre vie et la planète". Voilà la promesse de We Act for Good, application lancée par la fondation WWF, lundi, à destination des personnes qui veulent adopter un comportement éco-responsable. "On agit pour le bien commun et pour de bon", a résumé dans La France bouge Pascal Canfin, directeur général de WWF France.

>> De 13h à 14h, La France bouge avec Raphaëlle Duchemin sur Europe 1. Retrouvez le replay de l’émission ici

Cinq catégories pour 500 défis. Concrètement, comment faut-il s'y prendre pour "changer sa vie" ? À l'ouverture de l'application, l'usager est invité à "choisir un premier défi" parmi cinq catégories : "bien manger", aller "vers le zéro déchet", "se déplacer", "optimiser l'énergie" et pratiquer le "do-it-yourself", à savoir reconditionner des choses au lieu de les acheter. Viennent ensuite pour chaque catégorie une petite dizaine de thèmes, déclinés en objectifs assez précis.

WAGAppli

Réussir l'un des 500 défis recensés permet de remporter un certain nombre de points et de décrocher des badges. A noter toutefois : s'inscrire à un défi remplit automatiquement la progression dans le domaine correspondant, comme si on avait déjà réussi avant de s'être organisé pour changer son comportement.

Entendu sur europe1 :
Cette application référence déjà 31.000 adresses pour trouver des restaurants, des boulangeries ou des commerces

Une carte pour repérer les initiatives. Mais l'usager peut aussi et surtout se repérer pour mieux consommer. "Cette application référence déjà 31.000 adresses" pour les personnes désireuses de "trouver des restaurants, des boulangeries ou des commerces qui proposent une offre responsable". L'application reprend d'une certaine manière le principe de Too Good To Go, qui recense les lieux offrant des promotions sur les produits afin d'éviter le gaspillage.

Des liens avec Yuka et Kwalito pour le scan de produits. L'application WAG a par ailleurs décidé de faire le lien avec d'autres applications éco-responsables. "WAG est multi-thèmes, c'est une sorte de guichet unique, de porte d'entrée", a explique Pascal Canfin sur Europe 1. "Chacun navigue les thèmes qui l'intéressent le plus. Par exemple, on renvoie vers des applications qui proposent déjà des scans, comme Yuka" ou Kwalito, qui permettent de vérifier la composition d'un produit à l'aide de son téléphone au supermarché.

Quelle rigueur pour les conseils donnés par ces applications ?

Avec ses très nombreux défis, WAG balaye un large spectre de sujets du quotidien, avec à chaque fois des conseils précis pour adapter ses comportements. Des recommandations rigoureuses scientifiquement, insiste Pascal Canfin. "L'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) est partenaire de l'application." Le contenu est certes promu et analysé par les équipes du WWF, mais aussi par l'Ademe. On ne raconte pas n'importe quoi, on s'appuie sur des critères et des indicateurs validés par les politiques publiques.

De son côté, l'OpenFoodFacts, né en 2012 pour aider les consommateurs à y voir plus clair dans les rayons de leur supermarché, assure "calculer des scores promus par la recherche publique et avoir au maximum des données de producteurs", comme l'a indiqué dans La France bouge Pierre Slamich, co-fondateur et vice-président de l'association. Yuka reprend la base de données libre d'OpenFoodFacts.