Un musicien autrichien enregistre des concertos de Mozart avec le violon du compositeur

  • A
  • A
Un violoniste autrichien joue du Mozart avec l'instrument du compositeur autrichien. 1:35
Un violoniste autrichien joue du Mozart avec l'instrument du compositeur autrichien. © Pixabay
Partagez sur :
Le violon que possédait Mozart est sorti du musée qui l'abrite pour l'occasion. Le musicien autrichien, Christophe Koncz, vient d'enregistrer un disque, avec l'orchestre des Musiciens du Louvre, dans lequel il joue les cinq concertos de Mozart. Pour l'occasion, il a pris possession de l'instrument qu'utilisait, à l'époque, le célèbre compositeur. 

Pour la première fois dans l'histoire de la musique, un violoniste autrichien vient d'enregistrer les cinq concertos pour violon de Mozart avec l'instrument qu'utilisait le célèbre compositeur lui-même. Ce musicien, Christophe Koncz, après des heures de répétition, a enregistré un disque paru chez Sony avec l'orchestre des Musiciens du Louvre.

C'est un violon âgé de 300 ans, d'une couleur foncée. Mais ce n'est pas un Stradivarius, le nom du luthier qui l'a fabriqué est d'ailleurs inconnu. Il s'agit de l'instrument avec lequel Mozart a joué et donné ses concerts jusqu'à ses 25 ans, avant de le donner à sa sœur.

Un son chantant

Ce violon dispose d'un son brillant et chantant, soit tout ce qu'aimait Mozart. Et c'est le violoniste autrichien Christoph Koncz, membre de l'orchestre philharmonique de Vienne, qui a eu l'honneur de le sortir du musée de Salzbourg. Il a fallu apprivoiser l'instrument, quelques heures par jour, et ne pas se laisser intimider. "Le registre aigu de ce violon est très joli. On peut vraiment faire de la musique chantante", s'émerveille-t-il.

"La personne qui a travaillé le plus sur cet instrument" depuis Mozart

Si bien que le violoniste a eu la magique impression de parler directement avec Mozart. "Ils m'ont donné le violon dans les mains, ils ont fermé la porte et et m'ont laissé seul pendant trois ou quatre heures. J'ai directement joué tous les concertos de Mozart, j'étais trop content. (..) Depuis la mort de Mozart, je pense que je suis la personne qui a travaillé le plus sur cet instrument". 

Le plus fascinant est sans doute d'imaginer que le son qui sort de ce violon est celui que Mozart produisait lui-même. C'est finalement comme un saut dans le passé, un retour au 18e siècle.

Europe 1
Par Laure Dautriche édité par Manon Bernard