Thomas Fersen : "Marie Trintignant voulait faire un disque, elle voulait chanter"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Invité de Patrick Cohen à l'occasion de la sortie de son nouveau disque, le chanteur s'est remémoré son travail avec Marie Trintignant. Quelques mois avant son décès, le comédienne et lui travaillaient sur un album.
INTERVIEW

Un 11e album, C’est tout ce qu’il me reste, vient couronner les trente ans de carrière de Thomas Fersen qui continue de puiser dans une inspiration adolescente. Au micro de Patrick Cohen, le chanteur s’est laissé aller à quelques confidences sur sa personnalité et sa carrière dans l’émission C’est arrivé demain. Il a notamment rappelé que son chemin avait croisé celui de Marie Trintignant, à laquelle il continue de penser.

"Elle avait cette étrangeté"

En 2003, avec la comédienne, Thomas Fersen avait en effet enregistré le titre Pièce-montée des grands jours. C'était "quelques mois avant sa mort. J'y songe souvent", glisse-t-il, avant de révéler qu'il avait carrément prévu de travailler avec elle sur un album : "J’ai des enregistrements de chansons qui étaient destinés à un projet qu’elle souhaitait accomplir. Elle voulait faire un disque, elle voulait chanter. C’était quelqu’un que j’avais élu. Elle avait cette étrangeté qui me plaisait dans le timbre, dans la voix, la personnalité", se remémore-t-il.

"Ma vérité : raconter des histoires"

Une étrangeté que le chanteur continue d'ailleurs de cultiver dans son dernier opus. Dans les nouvelles chansons de Thomas Fersen, on retrouve ses sujets de prédilection : l’allusion aux monstres, aux animaux et aux univers étranges comme dans le titre La mare. Le tout dresse le portrait d’un grand enfant, sombre. "Je suis sombre et tourmenté", confirme-t-il. "C’est pour ça que je botte en touche avec mes farces. Mais j’ai le goût de l’étrange et des choses doubles (…) Je suis dans la narration. J’ai un peu changé de genre ces dernières années. J’essaye d’aller vers ce que je pense être ma vérité qui est de raconter des histoires."

Europe 1
Par Aurélie Dupuy