Sorj Chalandon : "J'ai tenu mon propre cancer à distance"

  • A
  • A
Partagez sur :
Dans son dernier livre, l'écrivain français met en scène une femme atteinte d'un cancer. Une manière détournée de raconter sa propre vie, puisque sa femme, ainsi que lui-même, ont eu un cancer à la même période.
INTERVIEW

C'est un des livres en vue de cette rentrée littéraire. Sorj Chalandon, grand reporter et journaliste au Canard enchaîné, publie un nouveau roman : Une joie féroce. Un ouvrage qui met en scène Jeanne, une libraire, qui va apprendre qu'elle est atteinte d'un cancer. Une vie qui bascule pour ce personnage et une histoire qui fait écho à la vie personnelle du romancier. En effet, sur Europe 1, Sorj Chalandon révèle que sa femme et lui ont été atteints d'un cancer l'année dernière.

"Onze jours plus tard, j'étais diagnostiqué à mon tour"

"La réalité est toujours plus forte que la fiction", confie l'écrivain au sujet de son dernier roman. "Ma femme a eu un cancer en janvier 2018, et nous avons décidé, comme dans un journal de guerre, de tout écrire, tout noter, de suivre ce cancer. (...) Onze jours plus tard, j'étais diagnostiqué à mon tour", détaille Sorj Chalandon.

Dès lors, l'auteur du Quatrième mur a eu le choix : parler de sa maladie ou de celle de sa femme. "Est-ce que je parle de cancer d'homme, de virilité, etc ? Ça me fait gerber. Ce qui m'intéressait, c'était de mettre les femmes en pleine lumière : être Jeanne, être ma femme", confie-t-il.

"J'ai tenu mon propre cancer à distance"

Sorj Chalandon ne cache pas que ce procédé d'écriture lui a permis de se sentir mieux vis-à-vis de sa propre maladie. "J'ai tenu mon propre cancer à distance avant de me faire opérer", indique-t-il. "Toute l'écriture de ce qui va se passer avec Jeanne, m'a permis moi de ne pas être malade dans ma tête", fait-il savoir. Au micro d'Europe 1, l'écrivain annonce qu'il va mieux. "C'est une rémission, mais ce n'est pas douloureux et cela donne envie de se battre", conclut-il.

 

Europe 1
Par Guillaume Perrodeau