Pendant 20 ans, le créateur de Tetris n'a pas touché un kopeck sur sa création

  • A
  • A
Partagez sur :
Il est à l'origine d'un des jeux les plus célèbres du monde mais il a fallu vingt ans pour qu'il profite de ce succès. Dans le troisième épisode de "GAMERS", produit par Europe 1 Studio, Alekseï Pajitnov, le créateur de Tetris, raconte pourquoi il a bien failli ne pas toucher un kopeck sur son jeu de briques mythique.
PODCAST

L’histoire de Tétris, c'est celle d'un jeu de briques addictif, mais c'est aussi le parcours d’un homme : le scientifique russe Alekseï Pajitnov, un amoureux des puzzles, des jeux et des gens. Un homme qui ne s’est pas lancé dans cette aventure, parfois rocambolesque, par appât du gain. Et pour cause. Il a attendu 20 ans pour percevoir des droits sur sa création. Cette situation ubuesque, il l’explique dans le troisième épisode de "GAMERS", le nouveau podcast d'Europe 1 Studio qui revient sur l'histoire secrète des jeux vidéo cultes. 

Tetris volé par les anglais ?

En 1987, quelques années après l'invention de Tetris dans un laboratoire de l'Académie des sciences de Moscou, Robert Stein, un entrepreneur britannique, flaire la poule aux oeufs d'or avant tout le monde. Il décide de distribuer le jeu en Europe. Et tant pis s'ils n'a pas l'accord officiel d'Alekseï Pajitnov. 

"Mr. Stein avait écrit un télex très court à l’Académie des sciences dans lequel il proposait de publier une version du jeu. Il nous avait assuré qu'avec l'argent des royalties nous pourrions nous acheter quelques ordinateurs", se souvient Alekseï Pajitnov. "J’ai répondu de façon très positive que j’étais ravi de son intérêt, que nous pouvions négocier. Il a considéré que c’était un accord pour distribuer le jeu en Europe !" 

Encore des années sans aucune rétribution

Et sur le vieux continent le succès est immédiat ! Dans la foulée, Robert Stein cède les droits du jeu – qui ne lui appartiennent toujours pas – afin que celui-ci soit commercialisé aux Etats-Unis. En fait, il ne signera un accord avec l'Académie des sciences de Moscou qu'en 1988. Cet accord octroie à Robert Stein les droits du jeu sur PC, bornes d'arcades et sur les consoles pour une durée de dix ans. Mais il ne prévoit pas de rémunérer Alekseï Pajitnov, qui ne réalise pas à l'époque le succès que connaît déjà le jeu. 

Mais quelques mois plus tard, un autre acteur fait son apparition. Nintendo exploite une faille juridique et signe également un accord avec l'URSS – qui a mis en place entre temps une entité chargée des droits des jeux vidéo dans l'Union soviétique – pour les droits de Tetris, version Game Boy. Ce sera un tabac ! Mais, encore une fois, Alekseï Pajitnov n'en profitera pas…  

En fait, il faudra attendre 1995 pour que le créateur de Tetris touche des royalties sur sa création, et 50 % seulement ! Et ce ne sera que 20 ans plus tard, en 2015 qu'il deviendra pleinement propriétaire des droits du jeu. "Quand nous avons pu nous débarrasser de tous ces gens qui ont travaillé sur Tétris par appât du gain, ça été vraiment super", se rappelle Alekseï Pajitnov, toujours philosophe. "Nous pouvions alors juste nous concentrer sur Tétris et tout simplement faire de notre mieux."

 

Vous voulez écouter Gamers ?

>> Retrouvez les épisodes sur notre site Europe1.fr et sur Apple Podcasts, SoundCloud, Dailymotion, YouTube, ou vos plateformes d’écoute habituelles.

>> Retrouvez ici le mode d'emploi pour écouter tous les podcasts d'Europe 1

 

 

Europe 1
Par Clémence Olivier