Pégase du jeu vidéo : triomphe pour "A Plague Tale", couronné meilleur jeu de l'année

, modifié à
  • A
  • A
A Plague Tale 1:43
"A Plague Tale : Innocence" prend place dans le sud-ouest de la France, au Moyen-Âge, à l'époque de la peste noire. © Asobo / Focus Home Interactive
Partagez sur :
La première cérémonie des Pégases, soirée de de remise de prix pour les jeux vidéo français, a récompensé l'excellent "A Plague Tale : Innocence", épopée de deux enfants dans la France du Moyen-Âge. Le jeu du studio Asobo repart avec six prix, dont celui du meilleur jeu vidéo de l'année 2019.

Les Pégases ont rendu leur verdict ! La première cérémonie institutionnelle de remise de prix pour les jeux vidéo français s'est tenue lundi soir à Paris, au théâtre de la Madeleine. Et c'est A Plague Tale : Innocence qui a remporté le Pégase du meilleur jeu de l'année. Le jeu du studio bordelais Asobo (disponible sur PS4, Xbox One et PC) a réalisé une belle moisson avec six prix, sur sept nominations. Cette odyssée émouvante et prenante de deux enfants dans la France de l'Inquisition avait déjà séduit les joueurs (et Europe 1) à sa sortie en mai 2019.

Une aventure médiévale émouvante

Première création du studio bordelais Asobo, A Plague Tale - "une histoire de la peste", en bon français – se déroule en l’an de grâce 1348, en Guyenne, territoire équivalent aujourd'hui à peu près à la Gironde, le Limousin et la Dordogne. Les rats grouillent dans les rues et la peste noire fait des ravages dans les villages. Amicia de Rune et son frère Hugo, enfants de nobles de la région, se retrouvent à errer sur les routes, traqués par la terrible Inquisition, qui croit le jeune garçon, très malade, doté de pouvoirs mystiques.

Le joueur incarne principalement Amicia, adolescente téméraire et prête à tout pour protéger son frère. Des forêts aux villages en passant par les châteaux en ruine, les deux enfants doivent se frayer un chemin sur les routes de Guyenne, en évitant les soldats de l'Inquisition et les hordes de rats tapies dans l'ombre. Le duo est terriblement attachant, précisément car ce sont des enfants, bien loin des héros moyenâgeux violents. Dans A Plague Tale, le but n'est pas de faire couler le sang, au contraire. Des enfants ne sont pas censés pouvoir tuer des soldats et le jeu se plie strictement à cette règle. Pour survivre, leurs seules armes sont une fronde et la ruse.

"Quitte à être créatif, autant y aller franco"

A Plague Tale offre ainsi une expérience de jeu originale et grisante, obligeant le joueur qui se pense familier de cet univers médiéval à repenser ses réflexes. Il faut anticiper, réfléchir et toujours garder en tête l'intégrité du duo : car si Amicia ou Hugo meurt, la partie s'arrête. Et elle s'arrête souvent ! Le jeu est assez punitif si l'on ne se concentre pas assez : un soldat pas vu ou une horde de rats mal maîtrisée et c'est la mort à coup sûr. Et si la mort est un élément banal des jeux vidéo, elle est ici particulièrement dure car il s'agit d'enfants. On a donc très vite à cœur de l'éviter autant que possible, réflexe certes humain mais plutôt bienvenu.

A Plague Tale

Mélanger émotion et action tout en respectant scrupuleusement l’histoire de France, c'était le pari risqué du studio Asobo. "Il faut se démarquer. En tant que français, essayer de faire un jeu qui ressemble à un jeu américain ça ne marche car les Américains le feront toujours mieux que nous. Donc quitte à être créatif, autant y aller franco et faire quelque chose de spécifique et dans un univers que nous seuls, en tant que Français, étions capables de retranscrire complètement", souligne au micro d'Europe 1 David Dedeine, le directeur du studio bordelais.

Six Pégases pour un triomphe

Prenant malgré sa courte durée (comptez une petite quinzaine d'heures pour le finir), A Plague Tale est un jeu très complet, qui n'a rien à envier à certaines grosses productions américaines ou japonaises. Et c'est d'ailleurs ce qu'ont récompensé les quelques 1.200 votants professionnels de l'Académie des arts et techniques du jeu vidéo en lui octroyant six prix majeurs : meilleur jeu donc, mais aussi meilleure expérience visuelle, meilleur game design (le système de jeu, ndlr), meilleur univers de jeu, meilleur univers sonore et meilleurs personnages.

L'équipe du jeu "A Plague Tale : Innocence", récompensé par six Pégase.

Une reconnaissance de la part des professionnels du jeu vidéo qui s'ajoute au succès public, en France et à l'étranger. Preuve que le pari est définitivement réussi : une suite d'A Plague Tale a été mise en chantier et devrait sortir en 2022.

Le palmarès complet des Pégases 2020 :

Meilleur jeu : A Plague Tale: Innocence
Meilleur jeu indépendant : Night Call
Meilleur jeu mobile : Dead Cells
Meilleur premier jeu : Un pas fragile
Meilleur jeu étudiant : Don't Look
Prix spécial de l'Académie - Au-délà du jeu vidéo : Alt-Frequencies
Excellence visuelle : A Plague Tale: Innocence
Meilleur univers sonore : A Plague Tale: Innocence
Excellence narrative : Life Is Strange 2
Meilleur game design : A Plague Tale: Innocence
Meilleur univers de jeu : A Plague Tale: Innocence
Meilleur personnage : A Plague Tale: Innocence
Meilleur service d'exploitation : Dead Cells
Meilleur jeu étranger : Metro Exodus
Meilleur jeu indépendant étranger : Outer Wilds
Meilleur jeu mobile étranger : Sayonara Wild Hearts