Patrick Besson rend hommage à Nice : "Dans chaque rue, on marche sur un grand écrivain"

  • A
  • A
patrick besson 1:28
Patrick Besson publie "Nice-Ville" © Europe 1
Partagez sur :
Patrick Besson publie "Nice-Ville", un livre entre essai, roman, guide de voyage et hommage amoureux à la capitale des Alpes-Maritimes. L'auteur explique lundi dans "Culture Médias" pourquoi il considère que sa ville de cœur est la deuxième commune la plus importante dans l'histoire de la littérature française, après Paris.
INTERVIEW

Voilà un livre qui devrait remonter le moral des Niçois et des Niçoises. Et les occuper pendant leurs week-ends confinés à cause du Covid-19. L'écrivain Patrick Besson publie Nice-Ville un livre sous forme de déclaration d'amour à sa ville de cœur, entre roman, guide de voyage et essai. L'auteur, né à Paris, explique lundi dans Culture Médias la relation privilégiée, et parfois méconnue, qui unit la ville de Nice à l'histoire de la littérature française.

Gary, Céline et Martin du Gard

"De mon point de vue, Nice est, après Paris, la ville française qui a été traversée par le plus d'auteurs. Et des auteurs très considérables", estime Patrick Besson. Son livre raconte ainsi la relation qui unit la ville à des auteurs célèbres tels que Romain Gary et Louis-Ferdinand Céline. "Dans chaque rue de Nice, on marche sur un grand écrivain", explique-t-il.

Parmi ces auteurs, Patrick Besson rappelle la présence de Roger Martin du Gard, "Il ne faut pas oublier que L'Été 14 a été écrit presque entièrement à Nice, dans un enchantement total qui est très bien restitué dans sa correspondance avec André Gide", indique l'auteur de Nice-Ville

"Une espèce de photographie verbale"

Patrick Besson a d'abord écrit cette ode à Nice pour lui-même. "J'ai écrit ce livre pour pouvoir le lire et le relire, parce que je ne prends pas de photo. Je fais des photographies avec des mots", explique l'écrivain. "C'est un livre qui est composé de petites annotations, chaque paragraphe est une espèce de photographie verbale."

 

Cette forme d'écriture sporadique, par petits paragraphes, est pour l'auteur synonyme de liberté dans la manière de parler de Nice. "J'ai voulu pouvoir aller dans tous les sens, y compris celui de la confidence, celui de commentaires sur l'actualité, sur l'histoire de Nice. Et sur son histoire littéraire, surtout." Un roman qui constitue une belle manière de (re)découvrir une ville que la crise sanitaire éloigne des touristes.

Europe 1
Par Alexis Patri