Pascal Obispo raconte les coulisses du tube "Allumer le feu" de Johnny, composé "dans l'urgence" avec Zazie

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Le chanteur, invité samedi d'Isabelle Morizet, a raconté au micro d'Europe 1 comment était née dans l'urgence la mythique chanson qui a fait l'ouverture du Stade de France.
INTERVIEW

Pascal Obispo ne voulait pas être chanteur à tout prix. Il souhaitait en revanche travailler avec eux. Aujourd'hui compositeur, parolier et interprète, l'artiste est revenu sur l'un des coups de maître de sa carrière dans l'émission Il n'y a pas qu'une vie dans la vie : la création de la chanson Allumer le feu pour Johnny Hallyday.

"J'ai essayé de me mettre dans sa peau"

A l'origine de ce titre mythique ? Une commande de la star elle-même. L’idole des jeunes désire alors un titre qui marquera son entrée au Stade de France en 1998. "On me fait une commande, je réfléchis, je propose des choses. Pour Johnny, pour l'album, on a eu un peu moins de trois semaines pour composer tous les titres !", rappelle Pascal Obispo. "Ça a été assez difficile mais quand j'ai été présenté sur son bateau à New York, il m'a vraiment demandé une chanson pour ouvrir le Stade de France."

Pascal Obispo appelle alors son amie Zazie. "Je lui ai dit, trouve une idée, parce qu'a priori, ce qu'on a fait, ce n'est pas suffisant et elle m'a envoyé le texte d'Allumer le feu et sans doute, de peur ou de stress, j'ai essayé dans l'urgence de faire cette chanson."

La composition est donc née dans un souffle à partir "des mots de Zazie. Avec (le guitariste) Pierre Jaconelli, on a essayé de trouver une idée. Je me suis mis dans une posture 'johnniesque', debout (...) J'ai essayé vraiment de me mettre dans sa peau. Personne ne remplace Johnny mais c'est sorti comme ça !", raconte Pascal Obispo, toujours fier. "Il y a des chansons fantastiques dans le répertoire de Johnny, notamment composées par son fils après, et puis avant, Requiem pour un fou, des chansons magiques, mais celle-là lui ressemble beaucoup à tous les niveaux. Allumer le feu, ça lui correspond parfaitement, avant et une fois parti aussi."

Europe 1
Par Aurélie Dupuy