Nouvelles consoles, "cloud gaming", jeux phares : que faut-il attendre de l'E3 ?

, modifié à
  • A
  • A
L'E3 est l'occasion pour l'industrie du jeu vidéo de présenter toutes ses nouveautés au public.
L'E3 est l'occasion pour l'industrie du jeu vidéo de présenter toutes ses nouveautés au public. © Frederic J. BROWN / AFP
Partagez sur :
L'édition 2019 de l'E3, le plus grand salon dédié aux jeux vidéo, s'annonce particulièrement riche avec l'avènement d'une nouvelle génération de consoles.

C’est LE moment qu’attendent tous les mordus de jeux vidéo : l’E3, le plus grand salon de jeux vidéo au monde, a débuté samedi à Los Angeles. Au programme : une semaine de conférences aux allures de show, de tournois d'e-sport, et d'annonces suivies par les gamers du monde entier. L'édition 2019 est marquée par la révélation attendue de nouvelles consoles de salon, l'avènement du "cloud gaming" et la présentation de nombreux jeux phares. 

>> Toute la semaine, Europe 1 vous fait vivre en direct l'E3 depuis Los Angeles

Deux nouvelles Xbox, en attendant la PS5 ?

Après six ans de bons et loyaux services, la PS4 et la Xbox One s’apprêtent à céder la place à une nouvelle génération. Microsoft pourrait ainsi profiter de l’E3 pour annoncer non pas une mais deux consoles pour l’année prochaine. Deux modèles qui seraient différencié par leur puissance et leur prix. Une façon, peut-être, de toucher un public plus large avec un modèle de base et de caresser les joueurs aguerris dans le sens du poil avec une version plus "pro".

Qui dit Xbox dit forcément Playstation. Pourtant, on ne saura rien de la PS5 que prépare actuellement Sony dans le plus grand secret. Le fabricant japonais a tout simplement décidé de zapper l'E3 cette année : pas de conférence ni même de stand. Un choix qui peut paraître étonnant mais qui permet aussi à Sony d'éviter un éventuel "bad buzz" en cas de présentation pas assez aboutie au goût de la presse spécialisée et des joueurs. Enfin, on peut aussi espérer un nouveau modèle de la Switch de Nintendo, sortie il y a seulement deux ans mais que le Japonais pourrait décliner en version "lite", encore plus tournée vers le jeu en mode portable.

L'avenir du jeu vidéo est dans les "nuages"

Cet E3 sera également l'occasion de préparer l'arrivée imminente du "cloud gaming", le jeu vidéo totalement dématérialisé. À l’avenir, nous n'aurons plus besoin de consoles. Pour jouer, il suffira de s’abonner à un service de streaming, un peu comme Netflix mais pour le jeu vidéo. Tout passera par des serveurs.

Google a fait des annonces en fanfare jeudi avec Stadia, sa plateforme qui sera lancée en fin d’année, avec un double abonnement, gratuit ou à 9,99 euros par mois et déjà un catalogue riche d'une vingtaine de titres. Dimanche, Microsoft devrait lui rendre la pareille lors de son grand show en ouverture de l’E3, en présentant xCloud, son propre service de "cloud gaming".

FIFA, Zelda, Call of Duty et les autres

Enfin, l'E3 est traditionnellement une fenêtre ouverte vers la fin d'année. Tous les éditeurs qui comptent dans le milieu débarquent au salon avec leurs prochains jeux en démonstration. Ubisoft va ainsi, et comme d'habitude, faire rayonner la France avec un nouveau Watch Dogs, la série de jeux qui vous place dans la peau d’un hacker. On attend aussi beaucoup du prochain Call of Duty : Modern Warfare, censé redorer le blason d’une franchise qui tourne en rond, en la faisant repartir de zéro. On prendra également des nouvelles de Cyberpunk 2077, projet fou de CD Projekt Red en gestation depuis 2012.

Alors que la Coupe du monde féminine de football vient de débuter, les fans de foot, eux, n’auront d’yeux que pour FIFA 20 et PES 2020. L'éternel duel entre les deux simulations de football a récemment vu Konami rattraper son retard sur EA Sports. Une tendance qui pourrait se confirmer à Los Angeles. Du côté de Nintendo, on attend notamment un Animal Crossing sur Switch et The Legend of Zelda : Link's Awakening. Bref, il y en aura pour tous les goûts !