La série "Platane" fait son grand retour sur Canal+ pour une troisième saison

  • A
  • A
Eric Judor Platane
La saison 3 de "Platane", création d'Eric Judor, est diffusée à partir de lundi soir sur Canal+. © Serge Blondeau / 4 mecs en baskets / Canal+
Partagez sur :
Toute d'absurdité, d'humour et de lose, la série "Platane", de et avec Eric Judor, revient sur Canal+ lundi soir. Une troisième saison, diffusée près de sept ans après la deuxième, qui convaincra les fans des vannes décalées propres à la chaîne cryptée.

Presque sept ans de réflexion. C'est le temps qu'il aura fallu attendre avant de pouvoir regarder la suite des aventures d'Eric Judor dans la série qu'il a lui-même créée, Platane. Après une première saison diffusée en 2011 sur Canal+, puis une seconde deux ans plus tard qui n'avait pas su trouver son audience, la production de la moitié du duo Eric et Ramzy fait son grand retour lundi soir sur la chaîne cryptée. 

Gloire à l'absurde

L'histoire est toujours la même. Après un accident de voiture dans le platane du titre, Eric Judor est tombé dans le coma pendant un an. À son réveil, il n'avait pu que constater que Ramzy s'était (bien) débrouillé sans lui et qu'il lui faudrait continuer sa route artistique seul. Il tentait alors de faire un film, puis de retourner à la comédie. Dans cette saison 3, le voilà employé chez Havas, où il tient le rôle de pire publiciste de la planète avec des spots vulgaires et racistes. Bientôt licencié, il décide de partir vivre une expérience chamanique en Amérique du sud, avant de revenir transformé et bien décidé à tourner une série.

Si ce pitch vous a déjà perdu, c'est normal : l'histoire n'a dans Platane qu'une importance limitée, pour ne pas dire pas d'importance du tout. Le double fictionnel d'Eric Judor, toujours aussi loser et amateur de blagues scatophiles, est surtout là pour enchaîner les situations les plus absurdes. Certaines sont redoutablement bien vues, d'autres perdent quelque peu le spectateur, mais il faut reconnaître à Eric Judor une singularité à toute épreuve. 

Un crossover avec Le Bureau des Légendes

L'humoriste mise aussi sur un casting aussi estampillé Canal+ que ses blagues. Les stars défilent, de Jamel Debbouze à Florence Foresti, de Gilles Lellouche à Roland Magdane, avec une mention spéciale pour Jacques Séguéla, drôle sans avoir rien à faire dans les trois premiers épisodes. L'une des très bonnes trouvailles de Platane est aussi ce crossover ambitieux avec une autre création de la chaîne cryptée, Le Bureau des Légendes. Le tout débouche sur un dialogue lunaire entre Mathieu Kassovitz, qui reprend son rôle de Malotru, et Eric Judor en apprenti espion de la DGSE.

Les fans de cet humour décalé, qui repose sur des élans hilarants mais ne va pas sans flottements, adoreront.