Jérôme Commandeur : "Me mettre devant un ordinateur avec une page blanche, je n'y arrive pas"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Dans le Club de l'été, l'humoriste évoque la construction et l'écriture de son spectacle, "Tout en douceur".
INTERVIEW

Depuis le 1er juillet, les abonnés d'Amazon Prime peuvent profiter du spectacle Tout en douceur de Jérôme Commandeur. À la fin de l'année, à l'Olympia à Paris, les fidèles pourront également le retrouver sur scène. Dans le Club de l'été lundi, l'humoriste revient sur le fil conducteur de l'écriture de ce one-man-show.

"Je garde toujours mon portable avec moi pour écrire des notes"

"J'ai réussi à me connaître", confie Jérôme Commandeur au micro d'Europe 1. Après onze ans de spectacle, le comédien a en effet ses petits rituels d'écriture. "Je ne me mets pas devant un ordinateur avec une page blanche, ça je n'y arrive pas", souligne-t-il. Le mieux pour trouver l'inspiration ? Ne pas la chercher. "J'ai besoin de faire ma journée comme si de rien n'était, mais je garde toujours mon portable avec moi pour écrire des notes", indique-t-il.

Pour Tout en douceur, Jérôme Commandeur a ainsi fait cela "pendant trois ans". "Des fois, 36 mois après, il y a évidemment des notes qui n'ont aucun sens", reconnaît l'humoriste, mais il retrouve quand même des situations, des scènes, capable de nourrir son show. "Et j'ai tout compilé il y a deux ans : j'ai mis un mois et demi à le faire", précise le comédien.

"L'humeur est différente de soir en soir"

Sur scène, Jérôme Commandeur souhaite que le spectacle garde un caractère exceptionnel. "La trame est la même, mais l'humeur est différente de soir en soir", indique-t-il. "Je connais seulement la moitié de la soirée, je ne sais pas ce que je vais trouver face à moi", explique le comédien, que l'on retrouvera aussi au cinéma en novembre, à l'affiche du premier film de Michel Denisot, Toute ressemblance.

Europe 1
Par Guillaume Perrodeau