"L’idée serait de conserver le coq de Notre-Dame tel quel, comme un témoin de l’incendie"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
L’animal qui trônait au sommet de la flèche de Notre Dame, et qui avait été miraculeusement sauvé des flammes, devrait être conservé dans son état actuel, très abîmé, pour être témoin de l’incendie qui a frappé la cathédrale le 15 avril.
RÉACTION

Ce fut un miracle ! Le coq qui surmontait Notre Dame n’est pas tombé dans le brasier après l’effondrement de la flèche, lors de l’incendie qui a frappé la cathédrale le 15 avril dernier et sidéré le monde. Le lendemain de l’incendie, il est retrouvé par l’architecte en chef. Après un survol de drone sur les toitures des bas-côtés de la cathédrale. 

Ce week-end, à l’occasion des Journées du patrimoine, le grand public pourra découvrir au ministère de la Culture, entre autres, le volatile en cuivre, largement abîmé par sa chute de près de 90 mètres. Europe 1 a pu voir le coq avant son exposition. La sculpture pourrait rester dans son état actuel, comme un témoin de l’incendie.

"On dirait une compression de César"

"Donc voici le coq qu’on a sauvé, il est très détérioré, les ailes sont écrasées, le corps est aplati", diagnostique  Richard Boyer, le directeur de la Scora, la société chargé de la restauration. "Mais par contre il n’y a pas de traces de flammes, d’incendie. Il est cabossé et cette altération est due à la chute. Et comme vous le voyez il y a des traces de dorure. Donc le coq à l’origine était doré", détaille-t-il. "On avait l’impression à l’origine il avait une vague forme de ballon de rugby. Maintenant, on dirait plutôt une compression de César".

Le coq devait être restauré avant que Notre Dame ne prenne feu. Sauf que l’incendie a tout changé. L’idée, "ce serait de le conserver tel quel. Et de le présenter au public dans le trésor de la cathédrale, comme un témoin de l’incendie", annonce Richard Boyer. Dans ce cas, une réplique du coq à l’identique, serait réalisée. Un coq flambant neuf, tout doré, pourrait donc à nouveau surplomber un jour Notre Dame.

Europe 1
Par Diane Shenouda, édité par R.D.