"Guerrier" : l'œuvre de Basquia qui pourrait atteindre des records aux enchères

  • A
  • A
"Guerrier" de Jean-Michel Basquiat a été réalisée en 1982. 1:02
"Guerrier" de Jean-Michel Basquiat a été réalisée en 1982. © Christie’s images limited
Partagez sur :
L'artiste Jean-Michel Basquiat fait parler de lui, plus de 30 ans après sa mort. Son œuvre "Guerrier" est mise aux enchères à Hong-Kong ce mardi. Estimée entre 31 et 41 millions de dollars, elle pourrait battre un record pour un artiste occidental en Asie.

Une vente majeure se déroule ce mardi chez Christie's pour le marché de l'art à Hong Kong. Un chef d'œuvre de Jean-Michel Basquiat, disciple de Warhol et enfant terrible du street art, est mis aux enchères : "Guerrier" est le titre de de cette peinture sur bois de l'artiste mort à l'âge de 28 ans. Réalisée en 1982, elle est aujourd'hui estimée entre 31 et 41 millions de dollars, soit le plus haut montant aux enchères jamais atteint pour un artiste occidental vendu en Asie.

Basqiaut 2

© Christie’s images limited

Il s'agit d'une œuvre phare et iconique de Basquiat. Elle présente un guerrier noir tenant une épée à la main, peint au spray et au crayon gras sur de grands panneaux en bois. "Cette figure centrale de guerrier très affirmée est aussi une forme d'allégorie de l'artiste lui-même, qui part en guerre pour se faire reconnaître, une forme d'autoportrait déguisé si l'on veut", analyse Olivier Sallon, spécialiste de l'art contemporain chez Christie's à Paris. "Évidemment ce n'est pas anodin si sa figure centrale est noire, c'est aussi une forme d'affirmation extrêmement forte de sa propre identité."

"Figure mythique pour l'art contemporain"

Le spécialiste ajoute que les ingrédients sont réunis pour une vente historique. "Basquiat est vraiment une espèce de figure mythique aujourd'hui pour l'art contemporain. Tout combine pour que cette œuvre soit vraiment une peinture remarquée par le marché de l'Art."

Ce chef d'œuvre pourrait même dépasser le record des 110 millions de dollars dépensés en 2017 pour s'offrir un travail de l'artiste. En tous cas, la vente ne se déroule pas à Hong Kong par hasard. De plus en plus de collectionneurs asiatiques sont prêts à tout pour posséder acquérir un Basquiat.

Europe 1
Par Diane Shenouda, édité par Antoine Cuny-Le Callet