Destination eurovision : Bilal Hassani cartonne sur YouTube avec la chanson "Roi"

, modifié à
  • A
  • A
Bilal Hassani crédit : capture d'écran Youtube - 1280
Bilal Hassani comptabilisait 1,3 million de vues sur Youtube pour son clip "Roi" lundi matin. © Capture d'écran youtube
Partagez sur :
Le clip de son single "Roi" diffusé vendredi sur Youtube avait déjà été vu plus de 1,3 million fois lundi matin. Bilal Hassani apparaît comme le favori pour représenter la France à l'Eurovision 2019. 

Ancien candidat de l'émission The Voice Kids en 2015, Bilal Hassani, 19 ans, est l'un des favoris pour représenter la France à Tel Aviv pour l'Eurovision 2019. Son single "Roi" avait déjà dépassé 1,3 million de vues sur Youtube lundi matin. 

Grand favori de cette édition. En combinant les vues sur sa propre chaîne Youtube (plus de 1,3 million depuis le 4 janvier) et celle de la chaîne Destination Eurovision (plus de 800.000 depuis le 21 décembre), le single "Roi" de Bilal Hassani dépasse les deux millions de vues. Il semble donc être le favori de la compétition quand ses concurrents - dont Chimène Badi et Emmanuel Moire comptabilisent un peu plus de 40.000 vues pour la première et quelque 90.000 vues pour le second.

Une large communauté. Le jeune homme au look androgyne qui porte perruques et maquillage impeccable peut également compter sur le soutien de sa communauté sur les réseaux sociaux. Il enregistre près de 260.000 abonnés sur Instagram - où il consacre plusieurs posts à faire la promotion de son titre - et plus de 680.000 fans sur Youtube. Il s'est fait connaître notamment pour une reprise du tube d'Aya Nakamura Djadja. Celle-ci fait d'ailleurs une apparition dans le clip : "Il s’assume, il porte des perruques, il se maquille, il faut des gens comme cela."

Une chanson sur "l'acceptation de soi". Le clip de "Roi", qui met en scène des images de l'enfance de Bilal Hassani, illustre des paroles écrites avec le duo Madame Monsieur qui représentait la France en 2018. C'est "une chanson qui porte un message important pour moi : celui de l’acceptation de soi", écrit sur Instagram l'artiste qui s'inscrit dans la lignée de l'Autrichienne Conchita Wurst qui avait remporté l'édition 2014.

Il a d'ailleurs été victime d'une campagne de cyber-harcèlement homophobe en novembre dernier. "Ma différence, c’est que beaucoup de gens me critiquent, me disent des choses abominables et essaient de me rabaisser mais je garde la tête haute, et je passe outre car je préfère rester dans le positif", raconte-t-il dans ce clip.

Trois émissions pour convaincre. Le jeune homme se lance donc dans la compétition aux côtés de 17 autres artistes. Pour la deuxième année, la sélection du candidat se fera à travers des émissions présentées par Garou. Les candidats seront départagés lors de deux demi-finales, dont la première est diffusée le 12 janvier, avec chacune neuf candidats en lice. Le 26 janvier, la finale opposera les huit candidats retenus, et permettra de désigner un vainqueur. Ces compétitions seront désormais toutes diffusées en direct.