Étienne Daho : "Il ne faut pas déflorer les chansons"

, modifié à
  • A
  • A
étienne daho 1280
© AFP
Partagez sur :
Le nouvel album du chanteur sortira en novembre. Vendredi, l'artiste a dévoilé un premier single. Europe 1 l'a rencontré.

C'est le retour d'Étienne Daho. Son treizième album, Blitz, sortira au mois de novembre. Europe 1 l'a rencontré, à quelques semaines de cette échéance et alors que l'artiste vient de dévoiler un premier single.

Exil à Londres. Pour ce nouvel album, Étienne Daho s'est exilé à Londres où l'artiste a écrit, composé et enregistré ce disque. La capitale de l'Angleterre, c'est en effet l'Eldorado d'Étienne Daho, la ville de ses idoles comme David Bowie et les Pink Floyd, de son amie Marianne Faithfull, du peintre Francis Bacon dont la vie et le travail le passionnent depuis toujours. C'est aussi à Londres que le chanteur s'était réfugié dans les années 1990, en pleine Dahomania, pour retrouver un peu d’anonymat.

"Il ne faut pas déflorer les chansons". Avant la sortie de l'album, Étienne Daho dévoile donc un premier single, Les flocons de l'été. Une chanson dans laquelle règne le mystère. "Il ne faut pas déflorer les chansons. C'est une erreur de raconter ce que veut dire un titre car cela coupe l'auditeur de pouvoir mettre sa vie, ses émotions, de pouvoir s'approprier une chanson et la faire sienne", explique l’artiste au micro d'Europe 1.

Ecoutez Les flocons de l'été :

Et pour patienter avant la sortie de Blitz en novembre, vous pourrez toujours vous procurer un livre de photos souvenirs, Avant la vague, qui replonge dans l'univers d'Étienne Daho entre 1978 et 1981, à la veille de l’enregistrement de son premier album.

Europe 1
Par Émilie Mazoyer, édité par G.P.