Soupe de chauves-souris, ragoût pour sumos : petit tour du monde des plats les plus surprenants

, modifié à
  • A
  • A
Le bœuf wagyu, un bœuf japonais très persillé à la texture fondante. 2:03
Le bœuf wagyu, un bœuf japonais très persillé à la texture fondante. © MARTIN BUREAU / AFP
Partagez sur :
Certains peuvent faire horreur, d'autres donner l'eau à la bouche. En 688 plats de 150 pays réunis dans un livre, le gastronome Alexandre Stern, décrit un monde à goûter.

Il y avait les lieux à ne pas manquer, les œuvres d'art qu'il fallait avoir vues dans sa vie...Et désormais les aliments qu'il faut avoir goûtés ! De ses deux passions, les voyages et la gastronomie, Alexandre Stern, a eu l'idée d'une encyclopédie des mets insolites du monde entier, intitulée L'explorateur du goût (Ducasse édition). Un pavé qui compile 688 aliments ou plats à mettre, selon lui, au moins une fois en contact avec ses papilles. L'auteur, qui parcourt le monde au quotidien à la recherche des meilleurs miels pour les chefs, était l'invité de La table des bons vivants pour en dire plus sur ces iconoclastes culinaires.

La langoustine de Loctudy (Finistère), l'huile d'olive de Kalamata (Grèce), la mortadelle de Bologne (Italie) ont-elles déjà frayées avec votre palet ? Avec les œufs de fourmi, cornes de gazelle (une pâtisserie), ils font partie de ces plats mis en lumière par Alexandre Stern. C'est aussi le cas du chankonabe, ce plat japonais "très nutritif", une sorte de ragoût servi aux sumotoris. Ou encore du tmreya, une confiserie "à base de dattes", du Koweit, "un peu l'équivalent de leur chocolat".

La France, "pays de terre"

La liste est longue puisque l'ouvrage présente 150 pays déclinés dans leur version comestible. Voir autant de spécialités au sein parfois d'un même pays est un joli pied de nez à la mondialisation. Si l'on se penche du côté tricolore, le spécialiste a répertorié davantage de produits dits de la terre. Il s'en explique : "La France est un pays d'agriculteurs. En France, ce sont plus les produits laitiers et les produits à base de vins et de céréales." Les amateurs du triptyque vin-pain-fromage apprécieront.

L'encyclopédie ne se contente donc pas des aliments solides et fait une place aux boissons. Si pour le chroniqueur de l'émission Olivier Poels, il faut absolument avoir goûté au vin jaune du Jura au goût si particulier, Alexandre Stern, lui évoque entre autres une bière de bananes plantain au Rwanda, ainsi que l'ayahuasca péruvien, une boisson hallucinogène qui nécessite une cérémonie avec un chaman. Même lui confesse ne pas l'avoir encore testé.

Fabuleux ou repoussant ?

Ceux qui l'ont le plus marqué en revanche sont les "produits gras", un péché mignon. "Il y a deux produits japonais que je trouve assez fabuleux : côté poisson, le toro, la partie la plus grasse du ventre du thon, servi cru sous forme de sushis ou de sashimis. Et côté viande, le bœuf wagyu", une viande très persillée et fondante. Au rayon des insolites, il cite plusieurs plats qui pourraient toutefois rebuter totalement les amis des animaux : la viande de castor (Canada), la soupe de chauves-souris (îles du Pacifique) ou la gelée de tortue (Chine) qui se fait d'ailleurs aujourd'hui plutôt sans tortue.

Que certains plats vous aient coupé l’appétit ou au contraire donné envie de vous attabler, c'est à votre tour de vous poser la question : quel plat ou quel aliment faut-il absolument avoir testé une fois dans sa vie ?

Europe 1
Par A.D