"Bohemian Rhapsody" expurgé en Chine de contenus homosexuels

  • A
  • A
Freddie Mercury est décédé en 1991 du sida.
Freddie Mercury est décédé en 1991 du sida. © JEAN-CLAUDE COUTAUSSE / AFP
Partagez sur :
Sorti en Chine la semaine dernière, le biopic consacré à Freddie Mercury fait partie du peloton de tête au box-office, bien que de nombreuses associations aient regretté que les passages du film évoquant l'homosexualité du chanteur aient été supprimés.

Bohemian Rhapsody, le film consacré à la carrière du groupe Queen, marche plutôt bien en Chine depuis sa sortie au cinéma, même si l'oeuvre a été expurgée de la plupart de ses références à l'homosexualité du chanteur Freddie Mercury. Plusieurs scènes, notamment celles où Freddie Mercury révèle ses préférences sexuelles à sa femme ou embrasse un autre homme, ont été censurées, provoquant la colère d'associations de défense des homosexuels.

"Cette version chinoise s'apparente à une oeuvre de fiction", tempête Hua Zile, fondateur de "La voix des camarades", une association qui compte plus d'un million d'abonnés sur le réseau social Weibo. Le film dans sa version censurée "est un affront à la vraie vie" de Freddie Mercury, estime-t-il. "Pour les homosexuels, c'est extrêmement regrettable".

L'homosexualité, dépénalisée mais toujours censurée

L'homosexualité n'est plus interdite en Chine depuis 1997 et a été retirée en 2001 de la liste des maladies mentales. Mais les références à l'amour entre personnes du même sexe sont bannies des écrans de télévision ainsi que des plateformes de vidéo en ligne, et la tendance n'a fait que s'accentuer ces dernières années. "Pour la communauté LGBT, il s'agit d'un revers", déplore Duan, de l'association Centre LGBT Pékin, qui préfère ne pas donner son nom entier. "Il est impossible de diffuser ou de partager librement des contenus", témoigne-t-il.

Le film a valu l'oscar du meilleur acteur à Rami Malek pour son interprétation de Freddie Mercury, le chanteur décédé en 1991 alors qu'il avait révélé la veille de sa mort qu'il était atteint du sida. Le discours de remerciements prononcé par l'acteur lors de la remise de son oscar a lui aussi été censuré en Chine : sur le site de vidéos en ligne Mango TV, les sous-titres en chinois omettent de traduire les paroles où Rami Malek évoquait un film consacré "à un homme homosexuel".

Le caviardage de Bohemian Rhapsody n'a pas empêché le film d'atteindre les cinq premières places du classement des films les plus vus en Chine depuis sa sortie au cinéma la semaine dernière. Certains spectateurs n'ont d'ailleurs pas compris qu'ils avaient vu une version expurgée. "Je ne savais pas que ça avait été censuré", déclare Dian Dian, une spectatrice à la sortie du cinéma. "J'ai cru que ça avait simplement été tourné de façon très subtile."