Bernard-Henri Lévy : "Je n'ai pas le culte des réseaux, c'est une légende"

, modifié à
  • A
  • A
© JACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :
Invité samedi d'Isabelle Morizet, Bernard-Henri Levy est revenu sur l'une des critiques qui lui sont souvent adressées : il serait un homme d'influence, de réseaux, proche des cercles de pouvoir.
INTERVIEW

"Je n'ai pas le culte des réseaux, c'est une légende". Invité samedi d'Isabelle Morizet, Bernard-Henri Levy est revenu sur l'une des critiques qui lui sont souvent adressées : il serait un homme d'influence, de réseaux, proche des cercles de pouvoir.

"Ce sont mes adversaire qui ont créé cette légende. Le vrai réseau, c'est celui de mes ennemis, de mes adversaires. Ça c'est un sacré réseau, sacrément décidé, résolu", affirme "BHL" dans "Il n'y a pas qu'une vie dans la vie".

"Le réseau structuré, acharné, c'est celui de mes ennemis"

"Souvent, la méchanceté est plus éloquente que la gentillesse", enchaîne le philosophe. Qui précise, tout de même : "J'ai des amis. Mes amis, ce n'est pas un réseau. Ce sont des amis, à la vie à la mort, qui peuvent me demander n'importe quoi, et réciproquement". "Mais le réseau structuré, acharné, c'est celui de mes ennemis ! Ceux qui aimeraient bien m'empêcher de parler", conclut-il, sans donner de noms, ni pour ses "amis", ni pour ses "ennemis".

Europe 1
Par Europe1.fr