Après son livre "Le Signal", Maxime Chattam a "encore 17 idées de romans aboutis"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Chez Anne Roumanoff, l'écrivain évoque son succès, qui lui permet une liberté artistique, le vrai confort de l'auteur selon lui.
ANNE ROUMANOFF, ÇA FAIT DU BIEN

Adepte du thriller, Maxime Chattam s'est aventuré à la lisière du fantastique et de l'épouvante avec son nouveau roman : Le signal, sorti le 24 octobre. L'histoire d'une famille qui s'installe dans une petite ville, mais qui va vite se retrouver confrontée à toutes sortes d'horreurs, entre accidents surnaturels et suicide mystérieux. Chez Anne Roumanoff jeudi, l'auteur revient sur son travail d'écriture au quotidien.

La liberté du succès. Maxime Chattam est l'un des auteurs français qui vend le plus de romans, intégrant régulièrement le top 15 des auteurs les plus lus en France, avec un demi-million d'exemplaires écoulés pour chacun de ses livres. Pour lui, c'est surtout un confort artistique. "Le succès vous permet d'être libre", souligne-t-il. "Quand vous vendez peu, vous allez voir votre éditeur et vous lui proposez un projet qui n'a rien à voir avec le précédent, il peut vous freiner", fait savoir l'écrivain. "Moi pour le coup, je vais voir mon éditeur en lui disant que j'ai du succès avec un roman policier et que je me lance sur un projet de roman pour adolescent, il me suit", indique le romancier.

>> De 11h à 12h30, c’est tous les jours Anne Roumanoff sur Europe 1 ! Retrouvez le replay de l’émission ici

"17 idées de romans aboutis". Déjà auteur de 23 romans, à 42 ans, Maxime Chattam confie sur Europe 1 qu'il n'a "pas vraiment" l'angoisse de la page blanche. "J'ai des carnets chez moi, avec 17 idées de romans aboutis", explique-t-il. "Je prends un tel plaisir à écrire, je n'ai pas peur de manquer d'inspiration", affirme l'écrivain. Et il en faut. Car avec un livre publié par an, qui dépasse allègrement les 500 pages à chaque fois, l'imagination ne doit pas faire faux bond.