André Manoukian : "J'ai voulu rendre à la musique classique toute sa sensualité"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Sur Europe 1, le compositeur évoque sa série de conférence autour de la musique, "Le chant du périnée", qui se tient à Paris jusqu'à la fin de l'année.
INTERVIEW

Du 14 octobre jusqu'au 30 décembre, André Manoukian se livre à une conférence musicale "psycho érotique" tous les lundis au Théâtre de l'Oeuvre à Paris, intitulée "Le chant du périnée". Son objectif ? "Rendre à la musique classique toute sa sensualité", grâce à une histoire personnelle du quatrième art, comme il l'explique dans Culture médias lundi matin.

"Il y a quelque chose de terriblement organique qui se passe dans la musique"

Avec "Le chant du périnée", André Manoukian se plaît à se balader dans l'Histoire de la musique. L'idée est partie d'une suite de voyages pour plusieurs documentaires, dans lesquels il a pu découvrir la musique à Cuba, aux États-Unis ou encore sur le continent africain. C'est lors de ces périples qu'un constat s'est posé : "il y a quelque chose de terriblement organique qui se passe dans la musique". Une dimension physique qu'il a voulu retranscrire dans son spectacle.

"Une histoire de la musique comme on ne l'a jamais entendu"

Dans sa conférence, accompagné de son piano, André Manoukian "essaie de rendre vivante cette musique qu'(il) aime passionnément". Il raconte ainsi des anecdotes surprenantes. "Pourquoi les premiers hiéroglyphes sont la retranscription d'un chant magique ?", ou encore comment "le jazz vient de l'exécution de Robespierre". "Une histoire de la musique comme on ne l'a jamais entendu", espère-t-il.

Europe 1
Par Europe1.fr