Une star de la BBC accusée de "racisme" après un tweet sur la Coupe du monde

  • A
  • A
sugar alan 1280
Alors que la polémique enflait, Alan Sugar a finalement effacé son tweet et présenté ses excuses dans un nouveau message. © GLYN KIRK / AFP
Partagez sur :
Alan Sugar, présentateur de la BBC, a comparé les internationaux du Sénégal aux "gars de la plage de Marbella", "des gars débrouillards". 

"Raciste", "imbécile", "enfoiré" : Alan Sugar, un présentateur star de la BBC, affrontait mercredi un déluge de critiques après avoir publié un tweet assimilant les joueurs de l'équipe de foot du Sénégal à des vendeurs à la sauvette sur une plage de Marbella.

"Ces gars de la plage de Marbella". "Je reconnais certains de ces gars de la plage de Marbella. Des gars débrouillards", a-t-il écrit dans ce tweet, accompagné d'un montage photo montrant l'équipe du Sénégal à côté de sacs à main et lunettes de soleil vendues sur un drap faisant fortement penser à des produits contrefaits.

"Choquant, ignoble". Sitôt publié, le message du présentateur de l'émission The Apprentice, qui consiste à choisir le candidat idéal pour entrer dans son entreprise, a suscité des réactions enflammées sur les réseaux sociaux. "Un tweet choquant, ignoble", a dénoncé la journaliste de la BBC Babita Sharma. "C'est particulièrement raciste", a estimé pour sa part l'actrice Kelechi Okafor. Le tweet d'Alan Sugar, insiste-t-elle, est construit sur les stéréotypes racistes voulant que "1) tous les Noirs se ressemblent 2) sont pauvres 3) ne peuvent pas s'élever socialement".

Des excuses. Alors que la polémique enflait, l'intéressé a supprimé son tweet et accusé ses détracteurs de manquer d'humour. "Je viens de lire la réaction à mon tweet amusant sur les types sur la plage de Marbella... Il semble qu'il a été mal interprété et jugé offensant par quelques personnes", a-t-il tweeté, avant de présenter finalement ses excuses dans un autre message.

Un précédent scandale. Alan Sugar, un homme d'affaires qui avait notamment fondé la marque informatique Amstrad, n'en est pas à son premier scandale : rebondissant sur des accusations d'antisémitisme au sein du Labour, il avait posté en début d'année un autre montage photo plaçant côte à côte Hitler et le chef des travaillistes, Jeremy Corbyn.