Coupe du monde 2018 : le programme du samedi 16 juin

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Quatre rencontres sont au programme ce samedi, dans les groupes C et D. Avec, bien sûr, un France-Australie très attendu ! Mais aussi les débuts de l'Argentine et de la Croatie notamment.

Enfin ! Après de loooongs jours d'attente, les Bleus entrent dans la compétition samedi, à midi. Premier adversaire lors de cette Coupe du monde, l'Australie est sans doute l'équipe la plus abordable du groupe C. De quoi lancer une belle journée de football, puisque quatre matches sont au programme. Après Cristiano Ronaldo ou Luis Suarez la veille, c'est au tour Lionel Messi d'entamer sa campagne russe face aux étonnants Islandais (15 heures). Christian Eriksen, avec le Danemark, et Luka Modric, avec la Croatie, seront quant à eux opposés au Pérou (18 heures) et au Nigéria (21 heures).

France-Australie, le grand jour pour les Bleus. Sur le papier, l'équipe de France s'avance en grande favorite face à l'Australie, 36ème nation mondiale. À l'heure du déjeuner, les vice-champions d'Europe devront cependant éviter l'indigestion face à des "Socceroos" qui leur promettent un combat acharné sur le terrain. La fougue de la jeunesse tricolore face à l'expérience des Australiens, qui participent à leur quatrième Coupe du monde consécutive : l'opposition de styles promet !

Argentine-Islande, Messi contre les Vikings. Pour Lionel Messi, 31 ans le 24 juin prochain, c'est un peu le moment où jamais pour briller en Coupe du monde. Toujours annoncée parmi les favoris, son Argentine est pourtant dans le flou avant d'affronter l'Islande, à 15 heures. La faute à une campagne qualificative longtemps pathétique et une préparation tronquée. Les Islandais, eux, espèrent réitérer leur conte de fées de l'Euro 2016, où ils avaient atteint à la surprise générale les quarts de finale après avoir éliminé l'Angleterre. "Pour nous, c'est le match le plus important de notre vie, notre premier match de l'histoire de Coupe du monde, le plus grand tournoi de tous", a déjà prévenu le milieu de terrain Rurik Gislason.

Pérou-Danemark, un duel déjà crucial. À Saransk, Péruviens et Danois ferrailleront à 18 heures dans une confrontation entre deux potentiels deuxièmes de ce groupe C, si toutefois la France respectait son rang. Le Pérou, dernier qualifié pour le Mondial, retrouve la Coupe du monde pour la première fois depuis 1982, avec énormément d'ambition. Emmenée par son buteur et capitaine Paolo Guerrero, incertain jusqu'au bout à cause d'une suspension pour dopage, la sélection andine devra d'abord manœuvrer contre le Danemark et son meneur de jeu Christian Eriksen, atout majeur des Rouges et Blancs.

Croatie-Nigéria, un test grandeur nature. Vingt ans après la génération Suker, la Croatie espère de nouveau sortir des poules en Russie. Pour cela, l'équipe au damier compte sur son milieu 5 étoiles, composé du Barcelonais Ivan Rakitic et du maître à jouer du Real, Luka Modric. Le Nigéria, habitué des phases finales (cinq sur ses six dernières participations) est un peu moins reluisant après ses trois matches de préparation (1-1 contre la République démocratique du Congo, défaite 2-1 contre l'Angleterre, défaite 1-0 contre la République tchèque), mais jouera sa chance à fond, sous les ordres de Gernot Rohr, ancien entraîneur de Bordeaux et Nantes, qui fera samedi ses tout premiers pas en Coupe du monde.

Le programme du samedi 16 juin :

(12h) France - Australie, à Kazan (Groupe C)

(15h) Argentine - Islande, à Moscou (Groupe D)

(18h) Pérou - Danemark (Groupe C)

(21h) Croatie - Nigéria (Groupe D)