Test de l’iPhone XR, l’iPhone au meilleur rapport qualité/prix

, modifié à
  • A
  • A
iPhone XR 1280
Europe 1 a testé l'iPhone XR. © Grégoire Martinez / Europe 1
Partagez sur :

Après les iPhone XS et XS Max fin septembre, Apple doit commercialiser l’iPhone XR, une déclinaison plus abordable de son smartphone. Europe 1 a pu la tester avant sa sortie.

TEST

Le même en plus coloré. A première vue, l’iPhone XR qu’Apple doit commercialiser vendredi ressemble à s’y méprendre à ses grands frères, les iPhone XS et XS Max, disponibles depuis septembre. Le dernier né de la gamme est pourtant un peu plus abordable : il sera vendu à partir de 855 euros, contre 1.155 euros pour l’iPhone XS. Pour y arriver, Apple a fait quelques ajustements et modifié certaines caractéristiques. Reste-t-il aussi convaincant que ses aînés ? Europe 1 a pu tester l’iPhone XR avant sa sortie.

Pas de doute, c’est un iPhone X

Le design de l’iPhone XR peut sembler familier, et pour cause, il reprend tout ce qu’Apple a introduit l’an dernier sur l’iPhone X. On retrouve donc sur la face avant l’écran bord à bord ainsi que la petite encoche dans laquelle se logent les capteurs nécessaires à la reconnaissance faciale. Le bouton d’accueil, désormais signe du passé, est absent. 

Écran encoche 1280

En reprenant ce design particulièrement réussi, Apple offre un smartphone qui tient bien dans les mains. Sa taille (6,1 pouces), à mi-chemin entre celle de l’iPhone XS (5,8 pouces) et celle de l’iPhone XS Max (6,5 pouces), lui permet d’être utilisé à une main sans aucun problème. Ceux qui trouvent l’iPhone XS Max trop volumineux mais cherchent un grand écran y trouveront un bon compromis. La navigation, elle aussi, est la même que sur les autres modèles de la gamme X : un glissé vers le haut de l’écran pour revenir à l’écran d’accueil, un glissé vers le bas pour les notifications et un glissé jusqu’au centre pour le mode multi-tâche. 

La face arrière de l’iPhone XR est recouverte du même verre que les iPhone XS. Apple explique l’avoir travaillé pour qu’il soit plus résistant. S’il est encore un peu tôt pour estimer sa résistance sur l’iPhone XR, l’iPhone XS Max que nous testons depuis un mois s’avère en effet très résistant et peu sensible aux rayures. Les tranches, elles, sont en aluminium et leur couleur varie en fonction celle de la coque arrière. Elle est généralement plus pastel que la couleur de la face arrière. Sur notre modèle de test rouge Product(RED), l’ensemble est élégant. Il en va de même pour les autres coloris disponibles : bleu, jaune, corail, blanc et noir. Tous sont certifiés IP67 et peuvent rester immerger jusqu'à un mètre de profondeur pendant 60 minutes.

tranche 1280

Le déverrouillage s’effectue grâce au système de reconnaissance faciale Face ID qui utilise les capteurs placés dans l’encoche. Facile à paramétrer avec seulement deux scans du visage lors de la première initialisation, il prend ensuite moins d’une seconde pour reconnaître le visage et déverrouiller l’appareil. Il s’avère donc aussi efficace, voire plus qu’un capteur d’empreintes digitales et peut également être utilisé pour réaliser des achats avec Apple Pay.

Les éléments présents pour Face ID sont également utiles pour les selfies. La caméra avant de 7MPixels enregistre de beaux clichés, lumineux, tout aussi réussis que sur l’iPhone XS. Surtout, elle permet de réaliser des effets de flou autour du sujet de l’image grâce au mode "Portrait". Cinq types d’éclairages sont proposés et peuvent être appliqués. Et alors que l’iPhone avait jusqu’à présent une fâcheuse tendance à couper par inadvertance un morceau de lunettes ou une mèche de cheveux, il gère désormais nettement mieux les éléments de l’image. Enfin, il est possible d’utiliser les Animojis, ces emojis animés, ou de créer son propre emoji personnalisé, un "Memoji".

Un écran LCD bien calibré

La première grosse différence entre les iPhone XS et l’iPhone XR se trouve au niveau de l’écran. D’abord par sa taille, on l’a vu, mais aussi et surtout par sa technologie. Alors que les modèles plus haut de gamme sont équipés d’une dalle OLED, une technologie qui permet d’afficher un niveau de contraste plus élevé et des noirs plus profonds, l’iPhone XR embarque une dalle LCD. Cette technologie était déjà utilisé sur les iPhone 8 et 8 Plus de 2017. 

Ecran bas 1280

D’une diagonale de 6,1 pouces et d’une résolution de 1.792 x 828 pixels, l’écran Liquid Retina est cependant l’une des très bonnes surprises de l’iPhone XR. Certes, les noirs sont légèrement moins profonds que l’iPhone XS, mais ils sont tout de même très réussis. Les couleurs, elles, sont justes et la luminosité est largement suffisante, y compris pour un usage en plein soleil. On fait face ici à l’un des meilleurs écrans LCD du marché. 

A l’usage, la présence de TrueTone, qui permet d’adapter les couleurs de l’écran à l’environnement, est agréable. Le système 3D Touch utilisé pour réaliser une action différente en appliquant un niveau de pression supérieur sur l’écran est, lui, absent. Il est remplacé par un retour tactile couplé à une vibration. Ce dernier, bien qu’efficace, demande un temps d’adaptation. Il est en effet nécessaire d’appuyer plus fort sur la dalle pour, par exemple, déclencher l’appareil photo ou la lampe torche depuis l’écran de verrouillage.

multitache

La même puissance que l’iPhone XS

S’il est un point ou l’iPhone XR est une copie conforme de ses aînés, c’est sa puissance. Apple a intégré le même processeur A12 Bionic. Ce dernier, couplé à iOS 12, permet de faire tourner toutes les applications sans aucun ralentissement. C’est particulièrement vrai pour celles en réalité augmentée, de plus en plus efficaces. L’iPhone XR permet par exemple de tester des objets en réalité augmentée directement depuis un site web avant de l’acheter pour se rendre compte de sa taille ou de son design. D’ici la fin de l’année, l’iPhone XR sera également capable de gérer deux SIM simultanément grâce au multi-SIM, mais aucun opérateur français n’a encore annoncé son support.

Plus économe en énergie, ce nouveau processeur offre une autonomie accrue. Résultat : il est possible de tenir une journée complète sans aucun problème. Débranché à 7 heures à 100%, l’iPhone XR affichait encore 20% à 21 heures lors de notre test. La recharge, elle, s’effectue grâce au chargeur présent dans la boîte, mais il est nécessaire d’acheter un chargeur vendu en option pour bénéficier de la recharge rapide. La recharge sans fil est également possible.

En photo, un capteur efficace

Dernière grosse différence entre l’iPhone XS et l’iPhone XR : la photo. Le nouveau venu dans la gamme des iPhone est doté, à l’arrière, d’un seul capteur de 12MPixels, quand les iPhone XS en ont deux. Malgré cela, il s’agit du même capteur principal. Résultat : en journée, dans de bonnes conditions lumineuses, le résultat est strictement identique. Lorsque la différence de lumière dans l’image est trop importante, le mode Smart HDR permet de rattraper le coup. De nuit, les clichés de l’iPhone XR sont légèrement moins détaillés que ceux de l’iPhone XS ou que sur le Google Pixel 3, mais restent dans la moyenne des appareils haut de gamme.

xr-jourOK

Malgré la présence d’un seul capteur, le mode "Portrait" qui permet de réaliser un effet de flou derrière le sujet d’une image est disponible. Il ne fonctionne cependant qu’avec les humains (et pas avec les objets). De même, seuls trois des cinq modes de lumière sont proposés. Une fois l’image réalisée, il est toujours possible d’ajuster la profondeur de champ pour moduler le flou en arrière-plan.

Profondeur 1280

Notre avis. L’iPhone XR est sans aucun doute l’iPhone au meilleur rapport qualité/prix cette année. Il reprend trait pour trait le design des iPhone XS, propose le système de reconnaissance faciale Face ID et dispose du même processeur efficace. Son écran, bien que LCD, est l’un des meilleurs du marché, et son capteur photo, bien qu’un peu en dessous de celui des iPhone XS, permet de réaliser de beaux clichés. Le tout pour un prix plus abordable.

Apple iPhone XR, sortie le 26 octobre, à partir de 855 euros (64Go)
Également disponible avec 128 ou 256Go de mémoire