INFORMATION EUROPE 1 - Routes, trains : découvrez les performances des quatre opérateurs télécoms

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Le régulateur des télécoms a mesuré la qualité du réseau des opérateurs sur les axes routiers et ferroviaires dans une étude à laquelle Europe 1 a eu accès. On constate de fortes différences entre Orange, SFR, Bouygues Télécom et Free.
INFO EUROPE 1

Qui n'a jamais râlé de perdre le signal durant une conversation lors d'un trajet ? Utiliser son smartphone dans un train ou sur l'autoroute n'est pas toujours chose aisée. Et pas seulement quand il s'agit de se connecter à Internet. Pour permettre aux utilisateurs de choisir le meilleur opérateur en fonction des trajets effectués, le régulateur français des télécoms, l'Arcep, publie mercredi une enquête sur l’efficacité concrète du réseau d'Orange, Bouygues Télécom, SFR et Free sur les grands axes routiers et ferroviaires. D'après ses résultats qu'Europe 1 a pu consulter en exclusivité, Bouygues Télécom est l'opérateur qui offre la meilleure couverture internet sur les axes routiers, tandis qu'Orange est le plus efficace sur le rail.

Des résultats très inégaux

Pour arriver à ces résultats, l'Arcep a procédé à des milliers de mesures très fines. Pour le réseau Internet, le gendarme des télécoms a pris comme référence le taux de chargement d'une page web en moins de dix secondes. Les habitués de l’autoroute A6 qui relie Lyon et Paris peuvent par exemple charger une page en moins de dix secondes, qu’ils soient clients Bouygues Télécom, Orange ou SFR, 90% du temps. En revanche, chez Free, le chargement ne fonctionne qu’une fois sur cinq. Si vous prenez le TGV, toujours entre Lyon et Paris, les résultats sont nettement moins bons, à part pour les clients Orange, comme le montre l’infographie réalisée par Europe 1.

Sur une autre liaison routière très empruntée, entre Bordeaux et Toulouse, ce sont les clients SFR qui peuvent surfer le plus facilement sur l’A62. En revanche, à bord du TGV entre ces deux villes, c’est chez Bouygues Telecom qu’on est le plus à l’aise pour naviguer, mais la page ne se charge en moins de dix secondes qu’une fois sur deux. Sur l'axe TGV Atlantique, tous les opérateurs sont en dessous de 75% de réussite, Free descendant même à près de 15% (16,7%). Globalement, Free est bon dernier du classement, tandis qu'Orange s'octroie la première place sur la quasi-totalité des grands axes. Les résultats de SFR et Bouygues Telecom sont eux assez similaires dans les zones à faible population en raison d’un accord de partage de réseau.

Un téléphone qui coupe aussi...

Si l'on pense souvent que les plus gros problèmes se concentrent sur le réseau internet mobile, téléphoner n'est pas toujours plus simple. C'est dans les TGV que le passage d'un appel est le plus compliqué. En moyenne, il ne fonctionne pas dans un cas sur quatre. Orange tire cependant son épingle du jeu avec un peu plus de 80% de succès, tandis que Free est une nouvelle fois dernier. Sur le réseau TER et Intercités, 79% des appels aboutissent, et les résultats sont presque similaires pour tous les opérateurs. Le réseau routier, lui, est celui où il est le plus simple de téléphoner avec près de neuf appels sur dix, aboutissant quasiment au même niveau chez les quatre opérateurs.

Toutes les mesures de cette étude de l'Arcep ont été réalisées de manière indépendante et en conditions réelles, c’est-à-dire en circulation. Avec ces tests, l’Arcep, cherche à mettre la pression sur les quatre opérateurs français, pour qu’ils améliorent leur couverture réseau.

Europe 1
Par François Geffrier, Clément Lesaffre et Grégoire Martinez