L'application TousAntiCovid va servir de carnet de vaccination contre le Covid-19

  • A
  • A
Près de 15 millions de Français ont téléchargé TousAntiCovid depuis son lancement. 1:24
Près de 15 millions de Français ont téléchargé TousAntiCovid depuis son lancement. © DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :
La prochaine mise à jour de l'application TousAntiCovid apportera une nouvelle fonctionnalité : l'intégration des résultats de tests PCR et antigéniques ainsi que l'attestation de vaccination contre le Covid-19. L'objectif est de faciliter les déplacements de la métropole vers la Corse et l'Outre-Mer puis, dans un second temps, vers l'étranger.

Ce n'est pas encore un passeport sanitaire mais on s'en rapproche : l'application TousAntiCovid va être mise à jour pour intégrer des certificats de tests et de vaccination contre le Covid-19. Elle va intégrer ces nouvelles fonctionnalités, dans l'onglet "Carnet", pour préparer la réouverture, potentiellement mi-mai, d'une partie des établissements actuellement fermés au public et, surtout, pour faciliter les voyages sur le territoire et vers d'autres pays. Une phase de test d'un mois s'est ouverte lundi. L'objectif est de transformer TousAntiCovid en une sorte de carnet de vaccination 2.0.

Un QR code à scanner sur son certificat

Concrètement, dès que la mise à jour sera installée, il sera possible d'intégrer dans l'application, à partir du 19 avril, les résultats de ses tests PCR et antigéniques puis, à partir du 29 avril, de ses injections de vaccin contre le Covid-19. Pour cela, les laboratoires et les centres de vaccination fourniront désormais deux documents : le résultat du test ou l'attestation de vaccination ainsi qu'un certificat authentifié par le SI-DEP, le Système d'information de dépistage populationnel qui centralise toutes ces informations.

Untitled design

Pour compléter le parcours, il faudra scanner un Datamatrix, une sorte de QR code présent sur le résultat de test ou l'attestation de vaccination. Il s'agit simplement d'une numérisation de processus déjà existants puisqu'il est aujourd'hui possible d'utiliser ces documents pour se déplacer. "L'objectif est de faciliter la vie quotidienne des Français", fait-on valoir à Bercy. Mais le passage par TousAntiCovid permettra, en plus, de lutter contre la fraude puisque le QR code à scanner sur le certificat ou à récupérer en ligne sera unique et chiffré.

Et si je me suis déjà fait vacciner ?

Pour les millions de Français déjà vaccinés, il faudra attendre "fin mai" pour pouvoir intégrer son certificat de vaccination à TousAntiCovid, précise la Direction générale de la Santé. De fait, tous les certificats de vaccination vont être certifiés a posteriori. Une fois cela fait, ils pourront être récupérés sur Ameli, le site de l'Assurance Maladie, et ajoutés à l'application.

Faciliter les voyages en France et en Europe

Même s'il n'a pas employé le terme de "passeport sanitaire", le secrétaire d'État au Numérique, Cédric O, a été clair lundi sur l'objectif de ces nouvelles fonctionnalités : favoriser la reprise des déplacements. Le certificat de vaccination ou de test négatif pourra ainsi être utilisé pour des déplacements depuis la métropole vers la Corse et l'Outre-Mer. De premiers tests vont être organisés rapidement avec, notamment, Air France et Air Corsica.

Ensuite, d'ici "une quinzaine de jours", la France espère pouvoir étendre l'expérimentation au passage de frontières avec certains pays de l'Union européenne. "La France est le premier pays d'Europe à mettre cette fonctionnalité à disposition de ses citoyens. TousAntiCovid devient de plus en plus un couteau suisse pour la gestion sanitaire", s'est félicité Cédric O. Douaniers et policiers seront de leur côté équipés d'une application sœur, TousAntiCovid Verif, qui permettra de scanner les codes des certificats et s'assurer de leur authenticité.

Pas d'obligation... pour l'instant

En l'état, le gouvernement n'envisage pas de rendre obligatoire le passage par l'application pour accéder aux restaurants lors de leur réouverture. Un système de QR code spécifique, à scanner à l'entrée pour assurer un traçage des cas contacts, "est toujours à l'étude" dans cette optique, indique Cédric O. Mais "la situation peut être différente pour les grands concerts, les festivals ou encore les salons professionnels".

Quant à la protection des données renfermées dans ces certificats 2.0, le gouvernement assure qu'elles seront uniquement stockées dans le téléphone de l'utilisateur. La Cnil n'a pas été saisie par le gouvernement pour cette mise à jour mais elle a joué un rôle de "conseil" dans sa conception. Près de 15 millions de Français ont téléchargé TousAntiCovid depuis son lancement il y a 10 mois.