TousAntiCovid évolue encore et vise les 15 millions d'utilisateurs

  • A
  • A
TousAntiCovid 1:36
Le gouvernement a fixé un objectif de 15 millions d'utilisateurs de TousAntiCovid mi-décembre. © DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :
Dans l'optique du déconfinement, le gouvernement compte toujours sur TousAntiCovid. L'application de traçage va donc connaître de nouvelles mises à jour avec une interface plus claire et des données sur l'épidémie de coronavirus plus détaillées. Mais l'objectif de 15 millions d'utilisateurs est encore loin.

Doucement mais sûrement, TousAntiCovid fait son chemin dans la population. Il y a désormais un peu moins de neuf millions d’utilisateurs de l’application de traçage des cas contacts mise en place par le gouvernement depuis le mois de juin. À chaque prise de parole, tous les ministres ne manquent pas d'appeler les Français à l'utiliser. De fait, l'exécutif compte sur elle en vue du déconfinement pour aider à contenir l'épidémie de coronavirus. Des améliorations sont d’ailleurs en train être apportées à l'application. Objectif : accélérer l'adoption dans la population, en progrès continu mais toujours en deçà des objectifs fixés.

Le changement le plus notable concerne l’attestation de déplacement. Intégrée à l'application depuis la grosse mise à jour du 22 octobre, elle était jusqu'ici accessible tout en bas de l’application. Considérant que c'est un bon moyen de populariser TousAntiCovid, le gouvernement a donc décidé de rendre l'attestation plus visible. Elle est désormais mise en avant plus haut sur l'écran d'accueil. Autre nouveauté : en plus des chiffres nationaux sur la propagation du virus et la tension hospitalière, des données locales, à l’échelle du département, vont être ajoutées dans la semaine.

Objectif 15 millions d'utilisateurs mi-décembre

Ces fonctionnalités doivent donner un nouveau coup de boost à l’application. Cédric O a fixé l’objectif de 15 millions d’utilisateurs pour la mi-décembre. Un chiffre qui n'a pas été choisi au hasard : le secrétaire d’État au Numérique s’appuie sur une modélisation de l’Inserm. "Dans ce contexte de deuxième vague, si TousAntiCovid est adoptée par 30% de la population, on a projeté que cela permettrait de réduire la tension hospitalière", explique Chiara Poletto, une des chercheuses qui travaille sur ce projet. "Même si l'application est déjà utile, si on veut réduire l'éventualité d'une troisième vague, il faut vraiment atteindre ce taux d'utilisation élevé."

Mais il y a encore du chemin à faire. En ce moment, TousAntiCovid est téléchargée par 150.000 personnes chaque jour. Il en faudrait pratiquement deux fois plus pour arriver à 15 millions mi-décembre. Alors, pour accélérer l’adoption de l’application, d’autres améliorations suivront dans les prochaines semaines. Le gouvernement planche notamment toujours sur un système de QR Code à scanner à l’entrée des restaurants pour remplacer les cahiers de rappel.