Wimbledon : la demi-finale Djokovic-Nadal suspendue, avantage "Djoko"

  • A
  • A
© Oli SCARFF / AFP
Partagez sur :

En vertu du couvre-feu, la deuxième demi-finale de Wimbledon a été interrompu vendredi soir alors que le Serbe menait deux sets à un face au numéro un mondial espagnol.

La seconde demi-finale de Wimbledon opposant le numéro un mondial, l'Espagnol Rafael Nadal, au Serbe Novak Djokovic (21e) a été suspendue à 23h02 locales (0h02 heure de Paris par le couvre-feu jusqu'à samedi, alors que Djokovic venait de remporter la troisième manche pour mener 2 sets à 1 (6-4, 3-6, 7-6 [9]). Dans ce match de très haut niveau, Djokovic s'est adjugé la troisième manche sur sa seconde balle de set, après en avoir écarté trois.

Couvre-feu. Sous le toit du Central et ses projecteurs, les parties peuvent se prolonger dans la soirée mais une heure limite, 23 heures (heure locale), a été imposée par les résidents du quartier. Nadal, en quête d'un troisième titre à Londres (après 2008 et 2010), et son adversaire, triple lauréat en 2011, 2014 et 2015, avaient dû patienter de longues heures avant de pouvoir pénétrer sur le court.

Interminable Anderson-Isner. Car la première demi-finale remportée par le Sud-Africain Kevin Anderson devant l'Américain John Isner avait duré 6h36. Vainqueur en cinq sets (7-6 (8/6), 6-7 (5/7), 6-7 (9/11), 6-4, 26-24), le géant Anderson (2,03 m) a disputé avec le géant Isner (2,08 m) le deuxième plus long match de l'histoire en Grand Chelem.