Tour de France : le jackpot pour Sky, Alaphilippe booste les primes de Quick-Step

  • A
  • A
Sky Tour de France 1280
L'équipe Sky de Geraint Thomas et Christopher Froome a remporté près du tiers des primes en jeu lors du Tour de France 2018. © Marco BERTORELLO / AFP
Partagez sur :

Non contente d'avoir dominé le Tour de France de bout en bout, l'équipe de Geraint Thomas et Chris Froome a également remporté une grande partie des gains mis en jeu, avec plus de 730.000 euros dans sa musette.

TOUR DE FRANCE

Si le Tour de France est avant tout un événement sportif, il n'en reste pas moins un enjeu financier majeur pour les équipes et les coureurs. Et comme sur la route, c'est la Sky qui gagne. Largement. L'équipe britannique, qui a remporté la Grande Boucle par l'intermédiaire de Geraint Thomas, et placé Chris Froome sur la troisième marche du podium, a remporté près d'un tiers des 2,3 millions d'euros reversés par l'organisateur ASO.

La Sky au top… La formation britannique a précisément remporté 728.630 euros. La majeure partie provient de la victoire de Geraint Thomas qui s'est vu attribuer 500.000 euros en sa qualité de vainqueur du Tour de France. La troisième place de Chris Froome a rajouté 100.000 euros à la cagnotte. Le reste provient des deux victoires d'étape de Thomas, chacune rapportant 11.000 euros et de diverses primes, parmi lesquelles celles liées au nombre de jours qu'il a passés en jaune. En effet, ASO attribue 500 euros chaque jour au porteur du Maillot jaune et le Gallois l'a porté sans interruption de la 11e à la 21e étape.

… AG2R à la peine. La mainmise de la Sky sur le Tour relègue les autres équipes très loin au classement des primes. La Sunweb est deuxième avec 245.280 euros, largement acquis grâce à la seconde place au général de Tom Dumoulin, récompensée par 200.000 euros. La Lotto NL-Jumbo, qui place deux coureurs dans le Top 5 (Roglic 4e et Kruijswijk 5e), complète le podium avec 190.980 euros de gains. A l'image de la performance en demi-teinte de Romain Bardet (6e), AG2R La Mondiale, première équipe française, n'est que 9e au tableau des primes avec "seulement" 69.800 euros. C'est tout de même beaucoup plus que l'équipe américaine EF Education First, bonne dernière avec la maigre somme de 14.420 euros.

Alaphilippe fait le plein. Outre les primes pour le classement général et les victoires d'étape, le Tour de France alloue également de nombreuses primes. Il y a d'abord celles accordées aux maillots distinctifs. Julian Alaphilippe, maillot à pois du meilleur grimpeur et Peter Sagan, maillot vert du meilleur sprinteur remportent chacun 25.000 euros (plus 300 pour chaque jour passé avec les tuniques). Pierre Latour, maillot blanc du meilleur jeune, empoche, lui, 20.000 euros (plus 200 euros par jour passé avec la tunique). La Movistar, qui a remporté le classement par équipe, repart avec 50.000 euros et Dan Martin, élu super-combatif du Tour, avec 20.000 euros.

Mais ce n'est pas tout. La meilleure équipe de chaque étape se voit récompensée de 2.800 euros, tandis que le combatif du jour, souvent bredouille sur la route, peut se consoler avec 2.000 euros. Passer en tête d'un col ou remporter un sprint intermédiaire permet également de gratter quelques milliers d'euros supplémentaires. Enfin, le prix du Souvenir Jacques-Goddet, doté de 5.000 euros, a été remis au coureur ayant passé en tête le col du Tourmalet, en l'occurrence Julian Alaphilippe.

Primes redistribuées au sein des équipes. Au classement des primes par coureur, le Français, par ailleurs vainqueur de deux étapes, est bien placé avec la cinquième place (73.570 euros). Il est bien sûr loin du podium, identique à celui de la course : Geraint Thomas domine (540.710 euros) devant Tom Dumoulin (225.510 euros) et Chris Froome (113.080 euros). Peter Sagan, vainqueur du maillot vert et de trois étapes, est quatrième avec 95.340 euros. Pierre Latour (7e, 32.800 euros) et Arnaud Démare, vainqueur d'une étape, (10e, 23.770 euros), intègrent le Top 10. Mais le cyclisme étant aussi un sport d'équipes, les primes individuelles sont redistribuées à l'ensemble des coureurs de chaque formation et partagées avec le staff.