Tennis-Coupe Davis : Paire-Pouille, la fin de la brouille

, modifié à
  • A
  • A
Benoît Paire et Lucas Pouille (1280x640) Montage ELSA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP / Sarah Stier / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Benoît Paire (à g.) et Lucas Pouille ont acté leur réconciliation lors de l'US Open. © Montage ELSA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP / Sarah Stier / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :
La première sélection de Benoît Paire en équipe de France de Coupe Davis acte la réconciliation entre les deux joueurs tricolores.
RÉCIT

Il est la surprise de l'équipe de France de Coupe Davis qui affrontera l'Espagne de Rafael Nadal, du 14 au 16 septembre prochains, à Villeneuve d'Ascq. Enfin, plutôt que de surprise, il s'agit plutôt d'une demi-surprise. Car, juste après avoir battu le qualifié autrichien Dennis Novak au premier tour de l'US Open, la semaine dernière, Benoît Paire (finalement éliminé au match suivant par Roger Federer) avait confié : "C'est aussi pour la Coupe Davis que je me bats durant cet US Open. J'ai envoyé un message à Yannick." Yannick Noah a donc répondu positivement à cet appel du pied mardi, en sélectionnant le tempétueux Avignonnais. Et il a pu le faire parce que Paire a fait la paix, aussi, avec le n°1 français, Lucas Pouille. Les deux joueurs, deux des grands talents actuels du tennis français, étaient en effet en froid. Et cela ne date pas d'hier.

Coup de chaud à Mouilleron-le-Captif. Le 15 novembre 2015, Benoît Paire, tête de série n°1 du tournoi, affronte en finale du tournoi challenger (l'équivalent de la 5ème division des tournois) de Mouilleron-le-Captif, en Vendée, son compatriote Lucas Pouille, alors 87ème mondial. Le plus jeune des deux (Pouille a aujourd'hui 24 ans et Paire, 29) se procure une balle de match dans le jeu décisif de la troisième manche mais finit par s'incliner (6-4, 1-6, 7-6[6]). Comme souvent avec Paire, le match est décousu (l'Avignonnais perd la deuxième manche en 21 minutes) et un brin tendu. Mécontent du comportement de son adversaire, ce qui lui a valu de se mettre le public à dos rappelle Ouest France, Pouille refuse de lui serrer la main à l'issue de la rencontre. La brouille est actée. Et elle va durer.

Les Jeux de Rio, de l'huile sur le feu. Moins d'un an plus tard, à l'US Open 2016, Pouille lâche : "Il y en a qui crachent sur le maillot de l'équipe de France, je ne donnerai pas de noms. Moi, je le vénère." Pouille, sélectionné en Coupe Davis face à la République tchèque en juillet, n'a en revanche pas pu disputer les Jeux olympiques avec le maillot bleu, à la différence de… Benoît Paire. Éliminé au deuxième tour par l'Italien Fabio Fognini, Paire s'était surtout fait remarquer à Rio en dehors du terrain, en étant exclu par la Fédération française de tennis (FFT) pour "manquement au règlement". Un épisode que Pouille a sans doute vécu douloureusement, alors qu'il était le premier remplaçant en équipe de France (la sélection pour les Jeux se fait au classement ATP et, à ce moment-là, Paire était mieux classé que Pouille).

" Pour moi, il est inexistant (Pouille sur Paire en 2017) "

La courbe du classement des deux joueurs se croise alors, Pouille distançant désormais nettement son aîné avec un deuxième quart de finale consécutif en Grand Chelem. Fin 2016, Paire répond à Pouille dans les médias, via cette fois Tennis magazine : "Il y a parfois des choses que je n'aimerais pas lire. Lucas a fait cette déclaration, c'est son droit. Je dirais simplement que si je suis mieux classé, je n'irai pas parler sur le compte des autres."

Mais début 2017, "La Pouille" n'a semble-t-il toujours pas digéré. Dans un entretien au magazine GQ, il se montre très sévère envers Paire. "Avec lui, on ne se parle pas", insiste-t-il. "Si on se croise ? On se croise… Comme je croise des gens dans la rue. Pour moi, il est inexistant. Je n’ai rien à lui dire, lui non plus. Je ne veux pas polémiquer sur lui, c’est pour cela que je ne le cite pas.

Les choses changent début 2018. À Montpellier, où Pouille éliminera Paire sans ménagement (Pouille mène actuellement 3-2 dans leurs confrontations), les deux hommes se saluent à l'entraînement.

La réconciliation est en bonne voie. Elle est confirmée par Paire en personne lors de l'US Open : "Il fallait qu'on s'explique avec Lucas Pouille. Chacun avait son ego. On s'est vus et maintenant, on passe beaucoup de temps ensemble."

Relayé par un journaliste sur Twitter, la déclaration fait réagir Pouille, qui la salue de deux émoticônes. "J'ai parlé de mes victoires au golf, désolé Lucho", répond Paire, révélant que la réconciliation est désormais en très bonne voie. "Tu as raison… Je pense avoir passé un cap cela dit. À quand la prochaine ? Lille ?", interroge Pouille. Lille, l'allusion à la Coupe Davis et à la demi-finale était déjà là, six jours avant l'annonce de la liste faite samedi par Noah.

Paire "comme un dingue". "On s'était parlé. Il a dit qu'il était motivé, qu'il était intéressé", a expliqué le capitaine de l'équipe de France jeudi. "On a déjà eu l'occasion d'échanger depuis quelque temps. Il me tarde de travailler avec lui." Et visiblement, Benoît Paire est lui aussi très impatient de fêter sa première cape.

"Ça va être énorme de jouer l'Espagne devant notre public", a confié Paire sur le site de la FFT. "La dernière fois que j'étais venu à Lille, c'était pour commenter la finale face à la Suisse en 2014 (La demi-finale face à l'Espagne aura lieu également au stade Pierre-Mauroy, à Villeneuve d'Ascq). "L'ambiance était énorme. Nadal ? Peu importe qui jouera en face, je suis comme un dingue d'être en équipe de France." Avec son nouveau partenaire de golf, donc.