Six Nations : pour Bernard Laporte, "le XV de France est toujours dans la course"

, modifié à
  • A
  • A
Gaël Fickou à l'entrainement du XV de France, en février 2021. 6:57
Gaël Fickou à l'entrainement du XV de France, en février 2021. © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
Malgré une défaite face à l'Angleterre, les Bleus peuvent encore remporter le Tournoi des Six nations s'ils gagnent contre le Pays de Galles samedi et contre l'Ecosse le 26 mars. Invité d'Europe 1 samedi matin le patron de la fédération française, Bernard Laporte, croit en leurs chances.
INTERVIEW

Les Bleus ont dit adieu à leur espoir de Grand Chelem mais croient encore à la victoire. Malgré la défaite samedi dernier contre l'Angleterre, le XV de France peut encore remporter le Tournoi des Six nations s'il s'impose face au Pays de Galles samedi soir et à l'Ecosse le 26 mars. Bernard Laporte, patron de la fédération française, est optimiste. "L'équipe de France peut remporter le Tournoi, elle est toujours dans la course", affirme-t-il samedi au micro d'Europe 1.

En voyant 10 joueurs et 6 membres du staff être testés positifs au Covid-19 au cours des semaines précédentes, Bernard Laporte avait tremblé. Mais samedi dernier, le jeu du XV de France l'avait vite rassuré. "Cette équipe n'avait pas joué depuis un mois. J'avais un petit peu peur de ce match, pour vous dire la vérité. Mais je dois vous dire aussi ma fierté quand je les ai vus jouer, quand je les ai vus tout donner." Les Bleus n'étaient d'ailleurs pas passés loin de la victoire : ils menaient encore le score à cinq minutes du coup de sifflet final. 

Galthié "satisfait" du potentiel de son équipe

Samedi soir, les Bleus devront gagner avec plus de sept points d'avance pour garder leurs chances de victoire finale. L'entraineur Fabien Galthié est lui aussi confiant. "On est très satisfait du potentiel de cette équipe, qu'on a identifié. L'enjeu est de l'exploiter au maximum", a-t-il déclaré vendredi.

Le match s'annonce toutefois serré, contre une équipe galloise qui caracole pour le moment en tête du classement. "Ca a toujours été une grande équipe avec de grands joueurs et c'est encore le cas. C'est une équipe très expérimentée. On pouvait dire l'année dernière qu'elle n'était peut être pas à son meilleur niveau mais elle y est revenue cette année", rappelle le centre Arthur Vincent. 

"Il faut gagner pour tous les licenciés"

Mais les Bleus ne sont pas en reste, souligne Bernard Laporte. "On est aujourd'hui la troisième nation mondiale. Et surtout, on rivalise avec cette équipe d'Angleterre qui est vice-championne du monde. Jamais l'équipe de France n'a eu, en termes de contenu, les performances qu'elle a aujourd'hui", souligne-t-il. 

La patron de la fédération rêve aussi d'offrir une victoire à tous les licenciés français, privés de gazon pour cause de restrictions sanitaires. "Il faut gagner pour faire plaisir à tous nos passionnés de rugby qui ne peuvent pas jouer et qui vivent par procuration."

Europe 1
Par Simon Ruben et Laetitia Drevet