Football - Russie-France : Kylian Mbappé et Paul Pogba, test réussi

, modifié à
  • A
  • A
Paul Pogba partage sa joie avec Kylian Mbappé, mardi soir.
Paul Pogba partage sa joie avec Kylian Mbappé, mardi soir. © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
Kylian Mbappé, auteur d’un doublé, et Paul Pogba, buteur et passeur décisif, ont été les deux principaux artisans du succès des Bleus en Russie (3-1). De bon augure à moins de trois mois du Mondial.

Avec eux, tout va toujours très vite. Kylian Mbappé et Paul Pogba, critiqués ces derniers mois, ont parfaitement répondu en Russie, mardi soir, en amical. L’attaquant du PSG, auteur d’un doublé, et le milieu de Manchester United, buteur et passeur décisif, ont été prépondérants dans le succès des Bleus à Saint-Pétersbourg (3-1). À moins de trois mois du Mondial, les deux joueurs français les plus chers de l’histoire ont montré qu’il sera difficile pour Didier Deschamps de ne pas les intégrer dans son onze titulaire.  

Mbappé, déjà indispensable  

Avec Kylian Mbappé, ce n’était qu’une question de temps. Le surdoué de 19 ans, formé à Monaco, serait titulaire en équipe de France, c’était une certitude, mais quand ? Après ces deux matches contre la Colombie et en Russie, le doute n’est plus permis : l’attaquant du PSG est désormais indispensable. Habituellement titulaire sur le côté (comme contre la Colombie, où il avait délivré une passe décisive), il a cette fois été excellent et décisif en numéro 9, un poste où il a peu évolué avec le PSG, comme avec les Bleus.

Alors que l’équipe de France a traversé la première période comme un fantôme, Mbappé a ouvert le score après avoir parfaitement éliminé un défenseur russe, repiqué dans l’axe et ajusté du droit Lunev, le gardien russe (40e). Puis il a mis ses coéquipiers à l’abri en fin de partie, en inscrivant le but du 3-1 à l’issue d’un festival technique dans la surface, conclu par une frappe mal négociée par Lunev (83e).

Après cette prestation pleine, Mbappé, plus jeune joueur auteur d’un doublé chez les Bleus depuis René Gérard en 1933 selon L’Équipe, offre désormais une option supplémentaire à Didier Deschamps au poste d’avant-centre. Si Olivier Giroud devrait, sans doute, être titulaire en Russie, Mbappé s’affirme comme une solution de remplacement plus que crédible. Mais que ce soit dans l’axe, ou sur un côté, il paraît difficile de se passer de son talent.   

Pogba, enfin de retour

À côté de Mbappé, Paul Pogba fait figure d’ancien. À 25 ans, le milieu des Bleus traverse la période la plus difficile de sa carrière. Remplaçant à Manchester United, sa place de titulaire était également en danger en équipe de France avant ces deux rencontres amicales. La "Pioche", pas alignée par Didier Deschamps contre la Colombie, devait impérativement réussir son match en Russie pour ne pas aggraver son cas. Mardi soir, il a (enfin) réussi sa mission.

Sur le plan statistique, il a été à la fois buteur et passeur décisif, une première en équipe de France. Son coup franc sublime des 25 mètres, sur le 2 à 0 (49e), a prouvé son immense talent sur les frappes de loin. Sur l'ouverture du score, il a également montré toute sa qualité technique avec sa passe en profondeur pour Mbappé. Mais Pogba est resté fidèle à lui-même, agaçant par moments, gardant trop la balle et tardant à défendre.

"Je l'ai trouvé impliqué, peut-être moins efficace par moments dans les phases défensives", a convenu Didier Deschamps en conférence de presse. "Au-delà du coup franc qu'il met, dans la créativité, dans la qualité de passe... il a ça. Il peut en ajouter, on attend beaucoup de lui, je lui en demande beaucoup." Son entraîneur à Manchester United, José Mourinho, ne dira pas le contraire.