Rugby : Galthié sélectionneur du XV de France ? "Aucun contrat finalisé" selon la fédération

  • A
  • A
Fabien Galthié, ici à Toulon en 2018, fait figure de favori pour succéder à Jacques Brunel.
Fabien Galthié, ici à Toulon en 2018, fait figure de favori pour succéder à Jacques Brunel. © ROMAIN LAFABREGUE / AFP
Partagez sur :
Alors que Fabien Galthié est annoncé à la tête du XV de France pour succéder à Jacques Brunel après la Coupe du Monde, la Fédération française de rugby annonce "qu'aucun contrat n'a été finalisé à ce jour".

Sélectionneur du XV de France depuis décembre 2017, Jacques Brunel quittera son poste après la Coupe du Monde, à l'automne prochain. Pour lui succéder, le nom de Fabien Galthié revient avec insistance. Mardi, L'Équipe annonçait que le consultant de France Télévisions avait d'ores et déjà été choisi pour lui succéder, et qu'il intégrerait même le staff actuel en vue du Mondial. Ce que la FFR a démenti ce mercredi, sans pour autant nier les contacts. La décision doit être prise "sous quinze jours", a annoncé la fédération à l'AFP.

Brunel en difficulté

Arrivé pour remplacer Guy Novès, démis de ses fonctions, Jacques Brunel n'est pas parvenu à redorer le blason du rugby français. En terminant quatrième du dernier Tournoi des Six nations, avec seulement deux victoires contre l'Écosse et l'Italie, le XV de France a une nouvelle fois montré toutes ses faiblesses. Alors que la Coupe du Monde se profile (20 septembre-2 novembre), et que le groupe de la France est particulièrement relevé, avec notamment l'Angleterre et l'Argentine, Jacques Brunel devrait élargir son staff, afin d'y amener des idées nouvelles. Et Fabien Galthié, toujours lui, pourrait être de la partie. Mais là encore, la FFR botte en touche. "Concernant l'organisation du staff chargé de la préparation de la Coupe du Monde 2019 au Japon, le sélectionneur Jacques Brunel décidera de l'organisation de son staff et s'exprimera une fois que celle-ci sera entérinée", a déclaré la fédération à l'AFP.

Les clubs veulent un sélectionneur français

Pour remplacer Brunel, en fin de contrat à l'issue de la Coupe du Monde, Bernard Laporte, le président de la FFR, avait plusieurs noms en tête. Parmi eux, ceux de Warren Gatland, l'actuel sélectionneur du pays de Galles, et Joe Schmidt, qui va quitter son poste de sélectionneur de l'Irlande, ont circulé. Bernard Laporte, qui a voulu intégrer les clubs français dans la décision du futur sélectionneur, a mis en place un référendum pour connaître l'avis des clubs sur la possibilité de nommer un sélectionneur étranger. À 59%, ils ont refusé cette hypothèse. Le futur patron des Bleus sera donc français, et c'est naturellement que Fabien Galthié s'est positionné en favori.

Galthié, le candidat idéal ?

Annoncé parmi les prétendants à chaque changement de sélectionneur, Fabien Galthié pourrait enfin être l'élu. Depuis 2007, son nom circule, mais des techniciens plus expérimentés lui sont systématiquement préférés. Il faut toutefois rester prudent, la FFR indiquant que "plusieurs hypothèses sont à l'étude". Mais celle menant à Galthié semble très crédible. Libre de tout contrat, le consultant de France Télévisions s'entend particulièrement bien avec Bernard Laporte, qu'il a connu lorsque celui-ci était sélectionneur du XV de France. Ses anciens joueurs, à Toulon et Montpellier notamment, se souviennent de lui comme quelqu'un de "très exigeant", mais aussi de "méprisant" et "hautain", selon des sources anonymes citées par l'AFP. Fabien Galthié, 50 ans, pourrait prendre un poste qui le mènerait jusqu'à la Coupe du Monde 2023… en France.

Europe 1
Par Idèr Nabili