Rudi Garcia sur le mercato de l’OL : "Plus rien ne bougera avant le PSG et la Juventus"

  • A
  • A
Rudi Garcia Lyon OL AFP
Rudi Garcia et Lyon vont affronter successivement le PSG en finale de la Coupe de la Ligue puis la Juventus en huitième retour de Ligue des champions. © AFP
Partagez sur :
Lyon va reprendre la compétition par deux matches capitaux, d’abord en finale de Coupe de la Ligue contre le PSG puis contre la Juventus en 8e retour de Ligue des champions. Le coach Rudi Garcia a assuré que "rien ne bougera" sur le front du mercato lyonnais avant ces deux rencontres. 
INTERVIEW

Après plus de quatre mois d’arrêt en raison de la pandémie de coronavirus, l’Olympique Lyonnais va reprendre la compétition par deux rendez-vous bouillants. L’OL va d’abord affronter le PSG en finale de la Coupe de la Ligue, vendredi prochain, avant de se frotter à la Juventus Turin en huitième de finale retour de la Ligue des champions le 7 août (victoire 1-0 à l’aller). Les "Gones" vont-ils recruter dans l’optique de ces deux matches couperets ? La réponse est non, a assuré dimanche soir sur Europe 1 l’entraîneur lyonnais Rudi Garcia. 

"Il y a deux phases : plus rien ne bougera avant les deux matches, la finale de la Coupe de la Ligue contre le PSG et le huitième retour de Ligue des champions contre la Juventus (le vendredi 7 août). L’effectif sera celui qui est à notre disposition en ce moment, en sachant qu’on a perdu deux joueurs importants : Lucas Tousart, parti au Herta Berlin, et Martin Terrier, parti à Rennes", a certifié Rudi Garcia.

"Les choses sont claires, nous avons des besoins" 

Pour l’entraîneur de l’OL, il sera temps de remodeler l’effectif lyonnais après ces deux rendez-vous, ou encore plus tard si les Lyonnais parviennent à se qualifier pour les quarts de finale de Ligue des champions. "On verra après ces deux fins de compétition. Il sera alors temps de réajuster car les choses sont claires, nous avons des besoins", a jugé Rudi Garcia, alors que Lyon sort d’une saison très compliquée, terminée à une décevante 7e place (la Ligue 1 a été arrêtée après 28 journées).

"Mais c’est loin de ma préoccupation. Juninho (le directeur sportif) et Bruno Cheyrou (le nouveau responsable de la cellule de recrutement) gèrent cela", a assuré l’ancien coach de Lille, de la Roma et de l’OM, qui a également évoqué sa relation avec Juninho. "Avec Juninho on a nos bureaux voisins, on discute de tous les sujets : sportifs, extrasportifs… Bruno Cheyrou est une ressource importante, mais il a surtout des échanges avec Juninho pour le recrutement."