Roland-Garros : quelles sont les chances françaises ?

  • A
  • A
Gaël Monfils, numéro 1 français, semble être la meilleure chance tricolore à Roland-Garros cette année.
Gaël Monfils, numéro 1 français, semble être la meilleure chance tricolore à Roland-Garros cette année. © OSCAR DEL POZO / AFP
Partagez sur :
Roland-Garros 2019, ça commence aujourd'hui ! Europe 1 fait le tour des chances françaises à l'entame du Grand Chelem parisien. 

Alors que les premiers coups de raquettes du tournoi parisien ont lieu ce dimanche, Europe 1 fait le point sur les chances des tricolores. Chez les hommes comme chez les femmes, aucun de nos Bleus ne fait figure de favori. Mais jusqu'où peuvent espérer aller les Français ? Tour d'horizon.

Chez les hommes, Gaël Monfils semble être la meilleure chance

La terre battue parisienne est sans nul doute l'endroit où Gaël Monfils se sent le mieux sur un court. Numéro 16 mondial, le Français de 32 ans reste cependant sur des tournois mitigés ces dernières semaines. À Rome, mi-mai, il n'a pas passé le premier tour, battu en deux sets par Albert Ramos-Vinolas. À Madrid, une semaine plus tôt, il s'était fait sortir de justesse par Roger Federer, au jeu décisif du dernier set. Tête de série numéro 16 à Paris, Gaël Monfils pourrait affronter Dominic Thiem, finaliste de l'édition 2018, dès les huitièmes de finale.

Numéro 2 français et 25ème mondial, Lucas Pouille n'est pas non plus le tricolore le plus en forme. Éliminé dès le premier tour à Rome et dès le deuxième à Madrid, l'élève d'Amélie Mauresmo reste cependant le Français le plus constant lors des récents Grand-Chelem, à l'image de l'Open d'Australie, en janvier dernier, où il a su se hisser jusqu'en demi-finales. Mais après ce premier grand tournoi prometteur, Lucas Pouille s'est totalement effondré, et n'a plus remporté la moindre rencontre jusqu'à la fin du mois d'avril. À Roland-Garros, Lucas Pouille pourrait affronter, comme l'année dernière, Karen Khachanov au troisième tour. Le Russe l'avait alors emporté en trois manches…

De retour à Roland-Garros après avoir manqué l'édition 2018, Jo-Wilfried Tsonga, dernier demi-finaliste français aux Internationaux de France, en 2015, se sait attendu. Mais, désormais relégué à la 85ème place mondiale après de nombreux mois d'absences, Tsonga sait aussi qu'il sera difficile pour lui d'exister dans ce tournoi. D'ailleurs, à Rome, la semaine dernière, il n'a pu franchir le premier tour, sorti par Fabio Fognini. À Roland-Garros, "Jo-Wil" pourrait affronter Kei Nishikori, numéro 7 mondial, dès le deuxième tour.

Régulièrement blessé au dos, Richard Gasquet a lui-même estimé qu'il n'a "pas les objectifs qu'[il] pouvait avoir les années précédentes" à Roland-Garros, dans une interview accordée à Europe 1. Numéro 39 mondial, Richard Gasquet pourrait se retrouver face à Nikoloz Basilashvili, tête de série numéro 18, dès le deuxième tour. Pour Gilles Simon, la situation est similaire. Touché au dos puis à un genou, sa saison est compliquée, et son élimination au premier tour du Masters 1000 de Madrid le prouve. Numéro 29 mondial, il a lui aussi un tableau difficile. Il pourrait affronter Novak Djokovic au troisième tour, s'il parvient à passer les deux premiers.

Pour les autres Français, la tâche s'annonce également périlleuse. Jérémy Chardy affrontera la tête de série Kyle Edmund dès le premier tour, tandis qu'Adrian Mannarino pourrait affronter son compatriote Gaël Monfils au second. Pour Benoît Paire, vainqueur samedi à Lyon, et Pierre-Hugues Herbert, c'est le Russe Daniil Medvedev qui pourrait les éjecter du tournoi. Herbert l'affrontera dès son entrée en lice, tandis que Paire affrontera le vainqueur au deuxième tour, s'il parvient à passer le premier, face au Roumain Marius Copil.

Chez les femmes, le tournoi s'annonce compliqué

Chez les filles, Caroline Garcia semble être la Française la mieux placée pour faire un bon parcours. Numéro 24 mondiale et numéro 1 française, la Lyonnaise se retrouve cependant dans la même partie de tableau que Naomi Osaka, première mondiale, et Simona Halep, tenante du titre. Caroline Garcia reste sur un échec dès son entrée en lice au tournoi de Rome, mais a réalisé un très bon parcours cette semaine à l'Open de Strasbourg. Elle pourrait affronter Madison Keys, 14ème mondiale, dès le troisième tour.

De son côté, Kristina Mladenovic démarre par une confrontation franco-française, face à sa compatriote Fiona Ferro. La gagnante pourrait jouer Karolina Pliskova, numéro 2 mondiale et prétendante à la victoire, au troisième tour. Deuxième Française du Top 50, Alizé Cornet, 48ème mondiale, a elle aussi un tableau difficile. Si au premier tour, elle parvient à écarter Viktoria Kuzmova, qui la devance de deux places au classement WTA, elle pourrait affronter Kiki Bertens, numéro 4 mondiale et récente vainqueur du tournoi de Madrid, en milieu de semaine prochaine. Il faudrait alors un exploit…

Europe 1
Par Idèr Nabili