Pour Laurent Blanc, la France peut gagner la Coupe du monde 2018

, modifié à
  • A
  • A
"Le plus important, c'est que ce soit eux (les joueurs) qui croient qu'ils peuvent faire l'exploit", a estimé Laurent Blanc.
"Le plus important, c'est que ce soit eux (les joueurs) qui croient qu'ils peuvent faire l'exploit", a estimé Laurent Blanc. © Fabrice COFFRINI / AFP
Partagez sur :
L'ancien entraîneur des Bleus et du PSG, interrogé en Suisse, estime l'équipe de France capable de s'imposer en Russie. 

La France peut gagner la Coupe du monde en Russie l'été prochain, a estimé mercredi Laurent Blanc, ancien sélectionneur des Bleus et champion du monde en 1998. "Quand on l'a gagnée en 1998, personne n'y croyait", a-t-il soutenu depuis Lausanne. "Oui", les joueurs de l'actuel entraîneur Didier Deschamps peuvent être sacrés le 15 juillet à Moscou, a expliqué l'ancien entraîneur du PSG, sans poste depuis 2016.

"Que les joueurs croient qu'ils peuvent faire l'exploit." "Je le pense car l'équipe peut progresser, il y a de bons jeunes joueurs, beaucoup de joueurs que beaucoup de clubs nous envient. On ne sait jamais, ça peut aller très vite", a ajouté le technicien cévenol, venu encadrer dans la ville suisse une séance d'entraînement de jeunes joueurs, à l'invitation de l'association Passion Foot. "Il y a plein de circonstances qui font qu'on peut gagner la Coupe du monde, le plus important, c'est que ce soit eux (les joueurs) qui croient qu'ils peuvent faire l'exploit", a ajouté l'ancien défenseur.

"Un potentiel qui lui permettra d'être meilleur dans le jeu." Concernant les prestations de l'équipe de France, Blanc estime que "l'on peut être exigeant avec le jeu de l'équipe de France car elle possède de bons joueurs, surtout des jeunes avec un potentiel très important, faut-il encore qu'ils assument ce statut". "On est conscient, tout comme le sélectionneur, qu'il y a un potentiel et un effectif qui lui permettra d'être meilleur dans le jeu. Faisons-lui confiance".

Deschamps "assumera jusqu'au bout" la non-sélection de Benzema. Quant à la non-sélection de Karim Benzema, "c'est un sujet intéressant, surtout pour les journalistes. Le sélectionneur a fait un choix, il l'assume. On est tous conscient que Karim (Benzema) fait partie des meilleurs joueurs à son poste, il (Deschamps) a fait le choix de s'en passer, c'est son choix, il l'assume et je pense qu'il l'assumera jusqu'au bout".